Radar Casta

nouvelles

L'Iran a déployé des défenses aériennes russes dans l'est de la Syrie


Les défenses aériennes russes gardent désormais les positions iraniennes dans l'est de la Syrie.

Après une série d'attaques répétées des États-Unis et d'Israël contre des installations militaires iraniennes en Syrie, on a appris que le Corps des gardiens de la révolution islamique avait déployé ses systèmes de défense aérienne dans la partie orientale de la RAS.

À l'heure actuelle, on sait qu'on parle au moins du déploiement de deux radars (selon la source, on parle de radars russes), qui permettront à l'Iran de recevoir des informations au moins dans un rayon de 150 kilomètres. D'ailleurs, selon toutes les mêmes sources, on parle aujourd'hui d'un radar capable de détecter des cibles volant à basse altitude et "furtives" (vraisemblablement le radar "Casta-2E2" - ndlr).

Des informations sur ce score ont également été confirmées par des sources militaires israéliennes, ce qui peut désormais compliquer considérablement les frappes israéliennes et américaines sur le territoire syrien.

"Des sources de l'Observatoire syrien des droits de l'homme ont déclaré dimanche depuis la région occidentale de l'Euphrate que les gardiens de la révolution iraniens avaient installé une station" radar "pour détecter les vols à l'intérieur de la zone de Hashot, qui est la plus grande zone de rassemblement des forces iraniennes à la périphérie de la ville d'Al-Mayadin dans la périphérie orientale de la province de Deir.-ez-Zor. Les plus grandes bases iraniennes en territoire syrien sont situées dans cette zone. Des experts militaires de nationalité iranienne ont surveillé l'installation du radar, l'ont également réglé et lancé dans la région. Il convient de noter que la région de la vallée est stratégiquement importante car elle se trouve sur un emplacement topographique élevé surplombant la ville d'Al-Mayadin et les zones contrôlées par les Forces démocratiques syriennes (Kurdes) et les forces de la coalition dirigées par les États-Unis à l'est de l'Euphrate. "- a déclaré dans le message.

Téhéran ne commente pas officiellement cette information. Les experts n'excluent pas que les récentes attaques de l'armée de l'air israélienne aient pu échouer précisément en raison de l'utilisation d'équipements radar supplémentaires, bien qu'en raison de l'éloignement des zones d'attaque et de la province de Deir ez-Zor, cela soit peu probable.

Qui écrit les gros titres de manière si tordue - "L'Iran a déployé des défenses aériennes russes dans ..
"???
On pourrait penser par inadvertance que les Perses commandent la défense aérienne russe (et non la défense aérienne russe).

page

.
à l'étage