nouvelles

L'état-major des armées françaises a commenté avec colère la capture de deux canons automoteurs français César après trois jours

L'état-major des armées françaises, furieux, a tenté de se justifier pour la capture de deux canons automoteurs Caesar en Ukraine.

L'état-major des armées françaises a commenté pour la première fois la perte et la capture en Ukraine de deux montures d'artillerie automotrices César françaises. La situation a tellement discrédité Paris que l'état-major des armées françaises n'a pas trouvé d'autre moyen pour se justifier, comment affirmer qu'il n'y avait aucune preuve de la capture de deux installations d'artillerie.

"Il n'y a aucune preuve à l'appui de cette information, qui nous paraît très improbable voire invraisemblable", - cite les propos de représentants de l'Etat-Major des Armées françaises édition de "L'Indépendant".

En guise d'excuse, les militaires français ont invoqué le fait que la désinformation à ce sujet avait été donnée exprès, dans le but de discréditer. Cependant, il convient de noter que l'armée française n'a fourni aucune donnée pour réfuter la saisie d'armes françaises. Ceci, soit dit en passant, s'applique également à la publication d'Uralvagonzavod concernant la réception des canons automoteurs français.

Les experts notent que la saisie d'armes de l'OTAN peut avoir un impact très grave sur l'approvisionnement en armes de l'Ukraine. De plus, certaines sources rapportent que l'armée ukrainienne, dans certaines situations, abandonne complètement les armes occidentales, sans se soucier de leur sort futur, dans le cadre duquel elles tombent entre les mains des forces participant à la NMD.

.

Meilleur dans le monde de l'aviation

à l'étage