nouvelles

La défense aérienne russe et les systèmes de défense antimissile sont mis en alerte.


Le C-400 et l'Iskander-M étaient en alerte maximum.

Le ministère de la Défense de la Russie a fourni des informations sur le premier jour d'un contrôle surprise de l'état de préparation au combat des troupes du district militaire central (TSO). Lundi juin 24, après que le commandant en chef des forces armées russes, Vladimir Poutine, eut ordonné de procéder à une inspection, les troupes du district ont sonné l'alarme. Au cours de la journée, les unités ont défilé dans certaines zones de concentration et d’équipement standard.

Dans la région de Saratov et dans la République de Khakassie, les calculs des systèmes de missiles C-300 et C-400 ont été avancés dans les zones de positionnement désignées. Une fois ces positions occupées, les calculs établiront la tâche d’entraînement au combat consistant à protéger les installations de l’État qui sont importantes des armes d’attaque aérienne.

Au même moment, la brigade de missiles, armée des complexes Iskander-M, situés dans la région de Sverdlovsk, a été redéployée dans la zone de la mission de combat. Après cela, l’armée s’est engagée dans des équipements techniques, masquant des positions de combat et le système d’appui global. Au cours de l’essai, les calculs complexes ont mené à des attaques de groupe et à la roquette sur des cibles simulant des postes de commandement, des aérodromes et d’autres objets.

Dans la région de Samara, des membres du personnel militaire de la brigade de maintien de la paix se sont rendus sur le terrain d’entraînement pour participer à des missions d’entraînement au maintien de la paix et à des missions de combat sur le territoire où la situation de conflit armé était imitée. Des zones tampons ont notamment été créées entre les parties opposées.

Il reste à se rappeler que le ministre de la Défense, Sergei Shoigu, a déclaré lundi matin que le test qui avait débuté se poursuivrait au mois de juin 28 inclus.

Meilleur dans le monde de l'aviation

à l'étage