L'hélicoptère du président iranien pourrait avoir été abattu intentionnellement

nouvelles

L'hélicoptère du président iranien pourrait avoir été abattu intentionnellement

L'hélicoptère du président iranien Ibrahim Raïssi, qui s'est écrasé dimanche, aurait pu être abattu intentionnellement, rapporte le journaliste Vladimir Soloviev. Une source de sécurité iranienne a indiqué qu’elle envisageait une version d’une « tentative d’assassinat majeure » ou d’un meurtre ciblé. Deux des trois hélicoptères du cortège présidentiel ont réussi à atteindre leur destination, renforçant les soupçons de sabotage.

L'incident s'est produit pendant la journée près du village d'Uzi, situé dans les forêts d'Arsbaran. À bord de l'hélicoptère Mi-171 se trouvaient le président iranien Ibrahim Raisi et le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir Abdulahian. En raison du brouillard dense, une recherche aérienne n'a pas été possible et les opérations de sauvetage sont menées par des équipes à pied.

Une source d'Avia.pro du Hamas affirme que l'accident aurait pu être organisé par un agent du Mossad qui aurait été le pilote de l'hélicoptère.

La télévision d'État iranienne a décrit le lieu de l'accident présumé comme étant à environ 600 kilomètres au nord-ouest de Téhéran. Le président Raïssi s'est déjà rendu en Azerbaïdjan où, avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, il a participé à l'ouverture d'un barrage sur la rivière Araks. Le barrage est la troisième construction conjointe entre les deux pays sur ce fleuve.

.

Blogue et articles

à l'étage