Vaisseau spatial

nouvelles

Les États-Unis ont annoncé la destruction du dernier satellite militaire russe Cosmos - "2551"


Le dernier satellite de reconnaissance spatiale militaire russe a été détruit un mois et demi seulement après sa mise en orbite.

Les États-Unis ont annoncé la destruction du dernier satellite de reconnaissance optique militaire russe Kosmos-2551. Comme arguments, la partie américaine publie des vidéos pertinentes réalisées dans diverses parties de la planète, où l'on peut voir le moment de la destruction du vaisseau spatial, qui est en orbite autour de la planète depuis moins d'un mois et demi.

Sur les images vidéo présentées, vous pouvez voir le moment où le dernier satellite russe pénètre dans les couches denses de l'atmosphère de la planète et la destruction ultérieure du vaisseau spatial. À en juger par les arguments de la partie américaine, le Pentagone surveillait de près non seulement le vaisseau spatial, mais aussi le moment où il a été envoyé en orbite terrestre.

Le ministère russe de la Défense et les représentants de Roskosmos n'ont encore fait aucune déclaration concernant les arguments de la partie américaine. Cependant, il est à noter que des observations indépendantes n'ont pas détecté de signaux radio ou de manœuvres orbitales associées à la charge utile récemment lancée. Le vaisseau spatial a perdu de l'altitude en raison de la friction contre l'atmosphère ténue sans aucun signe de manœuvres orbitales, bien que le lancement du satellite militaire lui-même ait été jugé réussi.

Abattu - il est dit fort. Ceux qui osent abattre doivent s'attendre à la destruction massive de leurs compagnons. Personne n'en a besoin

Oh, ces contes de fées :)))

Des actions agressives avérées liées à la destruction ou à l'endommagement de biens d'un autre État conduisent à un conflit armé. Et que voulez-vous, c'est la guerre.

Je vois même la photo satellite présentée par la NASA faite en Fédération de Russie, regardez de plus près, vous remarquerez aussi...

c'était peut-être une formation balistique et ainsi de suite. les aspects techniques de l'appareil sans aucune charge utile ni formation pour sa détection par les forces de défense aérienne russes et incapacité en orbite.

C'est donc considéré comme une action militaire, c'est-à-dire une attaque. L'action de représailles consiste à déclarer la guerre. Tout est très strict avec la législation spatiale. Encore une provocation et préparation avant-vente d'une certaine situation des Yankees.

Station service régionale bien, tu ne devrais pas parler des USA

Ouais, dans un scoop sur les subbotniks, les satellites ont jeté leurs chapeaux et leur ont tiré dessus avec des frondes.)))))))))) Et même la glace était délicieuse.)))

Lequel est détruit ? C'est juste que le satellite est sorti de son orbite et a brûlé dans la haute atmosphère.

Êtes-vous sûr

Qui a détruit quoi ?

Vous feriez mieux de penser à ce que la "station d'essence régionale" vous fera après le lancement de Nord Stream 2...

Bien qu'il n'y ait pas assez de détails, tout ressemble à des rumeurs. Dans les années 1970, entre les États-Unis et l'URSS, il y a eu des cas de vol de satellites en orbite par les États-Unis et l'URSS - les uns aux autres, mais ensuite un consensus a été atteint au niveau diplomatique selon lequel personne ne touche les autres satellites. Si les rumeurs se confirment, il faudra regarder comment les choses se passent du côté du droit international, sinon des griefs mutuels peuvent priver complètement l'humanité de satellites en orbite.

En URSS, il y avait des moyens de détruire n'importe quel satellite dans l'espace, et ce qui est maintenant inconnu.Mais si une telle arme existe, il est peu probable que la Russie ose maintenant le faire.

Comment et qui l'a détruit ?
J'ai personnellement l'impression qu'il s'est effondré.

La « station-service régionale » est incapable de donner une réponse adéquate à la provocation des États dans l'espace. Bientôt il en sera de même sur terre.

sur la première vue il y a deux parties ?

page

.
à l'étage