Le nombre d’ogives nucléaires prêtes au combat dans le monde augmente.
Légende de la photo: 
Photo: Télégramme

nouvelles

Le nombre d’ogives nucléaires prêtes au combat dans le monde augmente.

L’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) rapporte que neuf puissances nucléaires – les États-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France, la Chine, l’Inde, le Pakistan, la Corée du Nord et Israël – continuent de moderniser leurs arsenaux nucléaires. En conséquence, le nombre de têtes nucléaires en alerte augmente.

Malgré la baisse globale du nombre de têtes nucléaires, le nombre de celles en état de préparation opérationnelle est en augmentation, selon un nouveau rapport du SIPRI. Certains de ces pays ont déployé de nouveaux systèmes d’armes dotés ou capables d’ogives nucléaires en 2023, indique le rapport.

Selon le directeur du SIPRI, Dan Smith, cette tendance devrait s'intensifier dans les années à venir. En janvier 2024, sur les 12 121 ogives nucléaires dans le monde, environ 9 585 étaient opérationnelles. Parmi eux, environ 3 904 ont été déployés sur des missiles ou des avions, soit une augmentation de 60 par rapport à janvier 2023. Environ 2 100 des ogives déployées sont en état d’alerte maximale face aux missiles balistiques.

Le rapport accorde une attention particulière à la Chine qui, selon le SIPRI, a pour la première fois mis ses ogives nucléaires en état d'alerte. Il semblerait également que l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord travaillent à équiper leurs missiles balistiques de plusieurs ogives nucléaires, ce qui pourrait conduire à une augmentation du nombre d’ogives nucléaires déployées opérationnellement.

.

Blogue et articles

à l'étage