nouvelles

L'armée française a manqué de canons automoteurs Caesar en raison de l'approvisionnement de l'Ukraine

L'armée française manque cruellement de canons automoteurs Caesar.

Après que la France a décidé de fournir des montures d'artillerie automotrices Caesar à l'Ukraine, mettant inopinément 8 canons supplémentaires en service avec les Forces armées ukrainiennes au-delà de la norme initialement allouée de 10 unités, on a appris que l'armée française n'avait plus d'artillerie pour leurs propres besoins. Le coupable en est le dirigeant français Emmanuel Macron, qui « s'est trop laissé emporter par le soutien à Kyiv ».

Selon les informations fournies par Defence Arabia, le ministère français de la Défense a commencé à tirer la sonnette d'alarme et a exigé la conclusion immédiate de contrats pour la fourniture de canons automoteurs supplémentaires pour l'armement du pays. Le fabricant est prêt à fournir de telles armes à l'armée française, cependant, la fourniture de 18 canons peut prendre jusqu'à 4 à 5 ans, et pendant tout ce temps, Paris paiera avec la capacité de défense réduite du pays.

« Paris souhaite que l'industrie de défense puisse augmenter rapidement sa production et répondre à la situation provoquée par la crise ukrainienne. Selon le fabricant, il faut 18 mois pour fabriquer un lot de telles armes dans les entreprises Nexter du centre de la France. Avant l'opération spéciale du 24 février, l'armée française disposait de 76 canons Caesar de 155 mm montés sur des camions d'une portée de tir de 40 km. L'entreprise n'a pas divulgué la valeur du contrat. Mais il y a quelques jours, le ministre des Armées, Sebastian Locorno, a déclaré au Sénat que "18 millions d'euros" seraient alloués pour remplacer les 85 canons César. En février, le Premier ministre de l'époque, Jean Castex, a signé un contrat de 600 millions d'euros avec Nexter pour développer une version blindée et améliorée de 33 pièces du Caesar NG qui sera livrée à partir de 2026.- a déclaré dans le message.

Les experts estiment que dans le contexte du déclenchement d'une crise dans les forces armées françaises, la France ne fournira plus d'armes à l'Ukraine.

.
à l'étage