prix du pétrole en bourse

nouvelles

Les traders de Wall Street s'effondrent à nouveau sur les prix du pétrole


Les prix du pétrole continuent de baisser alors que les traders de Wall Street prévoient de nouvelles restrictions sur les vols au cours des trois prochains mois. 

"La chute des prix se produit trop rapidement par crainte d'une nouvelle souche du virus Omicron. En fait, la chute s'annonce assez comique." explique Damien Courvalin, stratège pétrolier chez Goldman Sachs.

Le manque d'activité d'achat discrétionnaire face à une nouvelle variante COVID incertaine a ainsi entraîné une chute libre des prix et des prix avec des perspectives de demande désastreuses. 

Sur la base du modèle construit de Goldman Sachs, on suppose que la demande négative diminuera de 0,7 million de barils par jour au cours des trois prochains mois. 

Ainsi, depuis le 24 novembre, le prix du pétrole brut Brent a chuté de 23% en raison des craintes qu'une nouvelle variante du virus Omicron ne stoppe sévèrement la demande mondiale de pétrole. 

Au cours des 5 dernières séances, les actions des géants pétroliers Exxon et BP ont chuté respectivement de 7,2% et 9,8%.

L'indice Dow Jones Inustrial a perdu 6552 points lors des dernières transactions.

Damien Courvalin a également noté que la baisse des prix du pétrole semble très exagérée. Compte tenu de la grande incertitude actuelle, le stratège s'attend à une nouvelle baisse des prix dans un contexte de propagation du virus aux États-Unis et en Europe.

.
à l'étage