nouvelles

L'armée syrienne a détruit au moins 4 chars turcs après une demi-heure de frappe d'artillerie


À la suite d'un bombardement d'artillerie d'une demi-heure, l'armée turque a perdu au moins quatre chars en Syrie.

Les chars turcs situés dans la zone du mont Zavia (utilisés par les islamistes - environ Nd. Ed.), Qu'Ankara prévoit d'utiliser contre l'AAS pendant l'offensive islamiste, se sont transformés en tas de ferraille. Cela est mis en évidence par des données provenant de sources syriennes. Pour des raisons inconnues, des djihadistes turcs ont tiré sur des positions de l'AAS, auxquelles les troupes syriennes n'ont pas assisté à la cérémonie et ont répondu par une demi-heure de préparation d'artillerie sur une superficie de plusieurs kilomètres carrés, entraînant la destruction d'au moins quatre chars turcs, du matériel islamiste non blindé, vraisemblablement l'un des quartiers généraux des djihadistes. et un entrepôt d'armes.

Sur les images vidéo présentées, vous pouvez voir le travail de l'artillerie de l'armée syrienne et, apparemment, les actions de l'armée syrienne ont été coordonnées par des drones et des avions russes, car il y a quelques jours à peine un avion de reconnaissance militaire russe a été vu dans le ciel au-dessus de cette région de la République arabe, apparemment en observant des zones où les forces de l'armée turque et des islamistes pouvaient se concentrer.

On sait que ni la Turquie ni la Russie ne sont intervenues dans l'incident, essayant évidemment d'éviter une confrontation active.

Bien sûr, c'était joyeux pour les systèmes russes, mais ni le S-300 ni le S-400 n'avaient pratiquement abattu de cibles, tandis que les avions israéliens bombardaient tout le territoire autour d'eux avec des roquettes.

page

.
à l'étage