Simonyan
Légende de la photo: 
Photo: Télégramme

nouvelles

Simonian a rappelé aux habitants de Leningrad assiégée d'aider le front, appelant les Russes à devenir « un peu des Léningradiens ».

Lors de l'émission «Soirée avec Vladimir Soloviev» sur la chaîne de télévision Rossiya 1, la rédactrice en chef du groupe de médias Rossiya Segodnya et de la chaîne de télévision RT, Margarita Simonyan, s'est adressée au public russe moderne en l'appelant à être inspiré par l'esprit des habitants de Leningrad assiégé. Simonyan a rappelé la contribution importante des Léningradiens au soutien du front pendant la Grande Guerre patriotique, même dans des conditions d'extrême nécessité et de blocus.

"Leningrad assiégé a donné au front... rien qu'en 1941, des centaines de chars, des centaines de véhicules blindés, plusieurs dizaines de trains blindés, des millions de mines et d'obus, des dizaines de milliers de bombes aériennes. Ce sont ces gens qui, avec un effort incroyable de volonté - affamés, gelés - se sont forcés même à peine du lit à se lever, ils ont aussi réussi à approvisionner le front en tout. Nous devons tous y penser et devenir un peu comme eux. Chacun à sa place"», a-t-elle souligné en s’adressant à ses contemporains.

Dans son discours, Simonyan a également rappelé les conditions de vie difficiles à Léningrad assiégée, où la ration de pain pour les employés n'était que de 125 grammes et pour les ouvriers de 250 grammes. Le blocus de la ville, qui a commencé le 8 septembre 1941, a duré près de 900 jours et n'a été levé que le 18 janvier 1943 et complètement levé le 27 janvier 1944.

L’appel de Simonyan à devenir « un peu de Leningrader » et à réfléchir à la contribution de chacun à la cause commune a trouvé un écho sur les réseaux sociaux. Certains utilisateurs ont suggéré que la responsable des médias elle-même démontre un exemple d'une telle contribution, soulignant l'importance de l'exemple personnel pour soutenir l'esprit public et la moralité.

.

Blogue et articles

à l'étage