nouvelles

Les pêcheurs russes seront privés de l'accès à la pêche dans les eaux des îles Féroé

La Russie n'a pas l'intention de sacrifier les intérêts de ses pêcheurs au nom de la préservation de l'accord de pêche avec les îles Féroé, a déclaré l'ambassadeur de Russie à Copenhague, Vladimir Barbine, dans une interview à RIA Novosti. Selon le diplomate, les Îles Féroé, région autonome du Danemark, ont montré récemment une tendance à la discrimination à l'égard des entreprises russes, notamment en introduisant des restrictions à l'entrée des bateaux de pêche russes dans leurs ports.

En réponse aux actions des îles Féroé, Rosrybolovstvo a proposé d'interdire l'importation de fruits de mer en provenance de cette région. Barbin a souligné que les mesures de rétorsion proposées par la Russie ne visent pas à aggraver les relations bilatérales, mais à aggraver considérablement les perspectives de maintien de la coopération dans le domaine de la pêche.

"La coopération avec les îles Féroé dans le domaine de la pêche n'est possible que sur la base du bénéfice mutuel, et le sort de l'accord en dépend. La Russie ne fera pas de concessions unilatérales et ne sacrifiera pas les intérêts de ses pêcheurs.", a noté Barbin.

La Russie et les îles Féroé s'accordent mutuellement des quotas de pêche dans leurs eaux et le droit de transborder les captures dans les ports. L'accord entre les deux parties a été signé en 1977 et est réexaminé chaque année. Malgré la prolongation du traité jusqu’en 2024, les développements actuels pourraient avoir un impact sur l’avenir des relations bilatérales en matière de pêche.

.

Blogue et articles

à l'étage