nouvelles

La Russie vérifiera auprès de l'Arménie sa décision de geler la participation à l'OTSC

La Russie essaie de savoir de l’Arménie ce que signifient exactement les déclarations sur la suspension de la participation d’Erevan à l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC).

Selon l'attaché de presse du président russe Dmitri Peskov, jusqu'à présent, aucune action officielle de la part de l'Arménie sur cette question n'a été prise. Peskov a exprimé l'espoir que la partie arménienne fournira à Moscou une explication sur sa décision. La situation a attiré l'attention depuis que le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan a annoncé la suspension de l'adhésion du pays à l'OTSC, invoquant l'échec de la mise en œuvre du traité à l'égard de l'Arménie, notamment en 2021-2022.

Le Secrétariat de l’OTSC a indiqué qu’il n’avait reçu aucune notification officielle d’Erevan, ce qui suggère que la déclaration de Pashinyan pourrait être liée à la non-participation de l’Arménie à certains événements de l’organisation.

L'Arménie a déjà exprimé son mécontentement quant à la réponse de l'OTSC aux défis extérieurs, soulignant le manque de réponse adéquate de l'organisation aux situations nécessitant une attention et une action collectives. Peskov a souligné que la Russie poursuivrait le dialogue avec ses partenaires arméniens, notamment sur les questions liées à l'OTSC, tout en restant ouverte à discuter de la situation actuelle et des moyens possibles de la résoudre dans le cadre de l'interaction et de la coopération interétatiques.

.

Blogue et articles

à l'étage