Navires de guerre Cuba

nouvelles

La Russie confirme son intention de déployer des bases militaires à Cuba et au Venezuela


Sergueï Lavrov a confirmé l'intention de la Russie de déployer ses troupes dans "l'arrière-cour" des États-Unis.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a confirmé son intention de déployer un important groupe de troupes russes sur le territoire d'États d'Amérique latine tels que le Venezuela et Cuba. Selon Sergueï Lavrov, pour le moment, il n'y a pas de négociations entre ces pays, cependant, la Russie autorise le déploiement de ses infrastructures militaires et militaires au Venezuela et à Cuba "en réponse à l'expansion de l'OTAN à l'Est". Compte tenu du refus de l'OTAN de s'étendre, des armes nucléaires russes pourraient bien apparaître à Cuba et au Venezuela, y compris le regroupement de la marine russe et de l'aviation stratégique des forces aérospatiales russes.

« Nous ne ferons pas comme les Américains qui disent « vous devez retirer les troupes de cette partie de votre territoire souverain, sinon nous annoncerons des sanctions contre vous. Mais c'est juste indécent. Nous réagirons à l'évolution réelle des événements", - a déclaré Sergueï Lavrov, soulignant que le déploiement de bases militaires russes dans ces pays pourrait devenir une réalité.

Les États-Unis, à leur tour, ont déjà réagi à la déclaration du ministre russe des Affaires étrangères concernant le déploiement probable de militaires russes à Cuba et au Venezuela, notant que cela recevra immédiatement une réponse des États-Unis.

« Les États-Unis donneront une réponse ferme si la Russie s'oriente vers le déploiement de la force militaire en Amérique latine », - a déclaré le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, faisant probablement référence au déploiement réciproque de bases et de forces militaires américaines en Ukraine et en mer Noire.

À l'heure actuelle, la situation dans les relations entre la Russie et l'OTAN est très tendue, car on s'attendait à ce que dans le cadre de la réunion de Bruxelles, l'Alliance accepte les conditions russes, cependant, l'OTAN a décidé d'aller à la confrontation.

Il vaut mieux nourrir sa propre armée que celle d'un autre. Quand les amers nous attaqueront, vous n'aurez plus besoin de vie, bonne ou mauvaise. Seuls les provocateurs et les instigateurs peuvent y penser.

Et je crois aussi en mon président Poutine

Eh bien, ça ne marche pas encore. Même les moteurs de fusée sont achetés à la Russie.

Peut-être que vous-même et considérez Pug, mais je ne le fais pas. Les Américains n'ont jamais combattu de manière indépendante et honnête. Ils ont une mentalité différente. Ratisser la chaleur avec de mauvaises mains. Je crois au président et à notre armée.

Concurrencer les États-Unis et l'OTAN, c'est comme un carlin avec un éléphant. Si elle aboie, elle est courageuse et n'a pas peur. Aux dépens de qui seront maintenues les troupes à Cuba et au Venezuela. Si au détriment des fonds personnels de l'habitant du bunker et des cercles, qu'il en soit ainsi.

Même s'il y en a, où les amers du deuxième Kennedy l'obtiendront-ils ?

vous pouvez poser la question d'une manière différente - y aura-t-il des têtes sensées dans la direction de l'Amérique, afin de ne pas amener la Fédération de Russie à la nécessité de placer ces bases ... À cette époque, des missiles ont été trouvés et retirés de Turquie . Ivan, pourquoi faites-vous d'abord tort à la Fédération de Russie dans cette situation ? Ou les États-Unis à nos frontières sont-ils autre chose ? ))))

Poséidons à Cuba, au Venezuela, quelques divisions aéroportées pour rétablir l'ordre après un tsunami géant.

Il y a toujours une issue, il vous suffit de retirer la fausse couronne de votre tête, sinon cela gêne la réflexion. La guerre entre les États-Unis et la Russie est nécessairement nucléaire, ce qui n'est pas acceptable (il n'y aura pas de vainqueur).

Mais ils n'ont pas essayé de demander à Cuba et au Venezuela ? Savent-ils même qu'ils sont simplement des cibles pour les missiles américains ?

Sérieusement, quelqu'un s'attendait-il à ce que l'OTAN accepte les conditions russes ?

N'oublions pas le Nicaragua qui, comme Cuba et le Venezuela, a reconnu la Crimée comme russe et y a même ouvert son bureau de représentation.

Lavrov a simplement répondu à la question du journaliste. Il n'a pas dit "oui" ou "non".

mais que la crise des Caraïbes, Khrouchtchev l'a emporté là-bas, il a réalisé ce qu'il voulait. Les missiles ont été retirés de Turquie.

Le déploiement de missiles à Cuba n'était pas un pari, puisqu'il s'agissait d'une réponse au déploiement de missiles en Turquie. Le résultat de cette étape, le mouvement mutuel des missiles vers les territoires nationaux, on peut dire que l'URSS a résolu la tâche.

Eh bien, si cela oblige l'Amérique et les pays de l'OTAN à s'éloigner des frontières de la Fédération de Russie, alors pourquoi pas

Le 80.07.1959 juillet 15, les États-Unis lancent l'avion hypersonique X-20. Pensez-vous sérieusement qu'un pays qui a lancé un avion hypersonique au milieu du XXe siècle ne peut pas fabriquer un missile hypersonique au XXIe siècle ?

Peut-on encore mieux améliorer les conditions de vie de ses citoyens ? Il y avait déjà des bases et le pays était plus fort et ça s'est mal terminé

Pouvez-vous me rappeler en réponse à quelles actions de l'Amérique l'URSS a décidé de déployer des missiles à Cuba ?

Et à juste titre, les États-Unis ont ricané avec leur position quand tout le monde s'y livre, ressentez-vous leur intouchabilité ? Pas! Les États-Unis ne sont pas seuls sur la planète et nous devons respecter les autres !

Prions Biden ..... peut-être qu'il trouvera le deuxième Borya et nous nourrirons les armées de l'OTAN. Parce que l'OTAN ne s'intéresse à la paix qu'au sens territorial.

Donc, il vit maintenant aux États-Unis. Kozyrev est son nom de famille ...

Le ministre bluffe, nous n'avons pas d'argent pour une telle entreprise.

Alors après tout, Poutine lui-même a fermé les bases militaires de Lourdes à Cuba et de Cam Ranh au Vietnam ! En 2004, il n'a pas protesté contre l'inclusion de sept pays dans l'OTAN, incl. Estonie, Lettonie et Lituanie. Qu'est ce qui a changé? Il s'avère que la politique étrangère de Poutine, pour laquelle l'économie et la base sociale soviétiques ont été sacrifiées, s'est complètement effondrée ! Qui est personnellement responsable de telles erreurs ?

En fait c'était différent. Lorsque Kennedy a demandé quel était le temps de vol des missiles américains stationnés en Turquie, on lui a répondu 19 minutes. Et quelle est l'heure de l'arrivée des missiles russes de Cuba à Washington, on lui a répondu 19 minutes. Ce n'est qu'après cela que Kennedy a décidé de négocier avec les Russes. Les nôtres ont retiré les missiles de Cuba, les Américains de Turquie. Ne lisez pas les experts d'aujourd'hui ! Khrouchtchev a fait un excellent travail! À cette époque, il fallait chier Khrouchtchev en URSS, toutes les flèches ont donc été transférées à l'URSS. Mais l'UWB a été le premier à déployer des armes nucléaires en Turquie. Nous devions réagir alors, comme nous devons réagir maintenant. Nulle part où aller plus loin

Et qui vous a dit que nos missiles n'étaient pas là ?

N'ai pas peur. La cinquième colonne est très forte en Russie, elle lèvera la main et rendra toute la Russie.

Les missiles ont finalement été placés et c'était un mouvement stratégique très fort, bien qu'ils ne soient pas restés longtemps dans la base de données

Cette « aventure » était une réponse absolument symétrique au déploiement de missiles en Turquie.

Bonne décision!

Y aura-t-il un Mikoyan dans le ministère russe des Affaires étrangères moderne qui a sauvé Khrouchev et le monde du nucléaire pendant la crise des Caraïbes ...

Dans les années 60, pendant la crise des Caraïbes, même sans être un employé du ministère des Affaires étrangères, Mikoyan a sauvé Khrouchev et le monde d'une guerre nucléaire, s'étant fermement opposé à l'aventure avec le déploiement de missiles à Cuba, à notre époque l'aventurier est encore plus froid, mais y a-t-il un Mikoyan aussi courageux maintenant ?

Ah ..., je m'excuse pour la question: "le pauvre Donald Cook" sera à nouveau envoyé en mer Noire, pour que Poutine ait peur, et Shaigu avec lui? ... c'est une question rhétorique, juste pour référence . ..

Leur "réponse décisive" sur le continent américain nous donnera carte blanche pour une réponse similaire en Europe.

Il y aura une guerre, l'Amérique n'a pas d'autre moyen, car ils n'ont pas de missiles hypersoniques. Et si la guerre est retardée pour une autre fois, alors notre armée russe deviendra encore plus forte, ce qui n'est pas bénéfique pour les États-Unis. L'Amérique va à la banque et court le risque de tout perdre et de s'effondrer.

Les Cubains en ont-ils besoin ?

Pourquoi annoncer du tout? Qu'ils apprennent le fait des espions.

Je pense que les sous-marins sont déjà dans le jardin...

C'est un avertissement auquel il faut réfléchir lors de la préparation d'une réponse à toutes les négociations passées.
Plus personne ne mâchera de morve
Avant la "crise des Caraïbes"
Mais seuls les forts peuvent donner des ultimatums
Conclure

Super! J'apprécie!

Laver le tsunami américain. Je crois que)))))))))))))

Ce que la Russie fera, ce sont nos affaires et celles des autres pays SOUVERAINS des continents américains. Et pour commencer, ils pourraient être acceptés dans l'OTSC.

Pré-démolir la Statue de la Liberté comme premier avertissement. Ce sera le début d'une solution militaro-technique. Jusqu'à présent, aucune autre option n'est visible. Il est peu probable que l'OTAN prenne des mesures de représailles, car les jolies iront aux frontières de 1997, puisqu'elles n'ont pas besoin d'une guerre, mais la Chine est dans une embuscade.

page

.
à l'étage