VKS Russie

nouvelles

La Russie a préparé une frappe nucléaire sur la plus grande base américaine en Alaska


Après les provocations américaines, la Russie a organisé une frappe sur la plus grande base aérienne américaine en Alaska.

De nombreuses provocations de Washington ont conduit au fait que la Russie a décidé de travailler sur l'option de détruire la plus grande base de l'US Air Force en Alaska. Une frappe conditionnelle sur la base où se trouvent les chasseurs F-22, les avions de transport militaire et de nombreuses forces des forces armées américaines a été infligée par des bombardiers stratégiques russes Tu-95, qui ont survolé la frontière américaine accompagnés de chasseurs Su-35 et, après une frappe pratiquée, est immédiatement retourné dans l'espace aérien russe.

À en juger par la route de vol des bombardiers stratégiques russes Tu-95, l'armée russe a pratiqué une frappe sur la base conjointe "Elmendorf - Richardson", qui est de loin la plus grande formation militaire américaine en Alaska.

Selon des informations jusqu'à présent non confirmées, le vol de bombardiers russes était très inattendu pour les États-Unis. Cela peut être dû à l'utilisation d'équipements de guerre électronique pour supprimer le radar américain, car les chasseurs américains ne se sont pas levés dans les airs pour intercepter les avions russes.

Selon des sources russes, les bombardiers russes sont restés dans les airs pendant environ 9 heures.

« Deux porte-missiles stratégiques Tu-95MS (carte 41 rouge RF-94186/49 rouge RF-94191) de l'aviation à long rayon d'action ont effectué un vol planifié au-dessus des eaux neutres des mers de Tchoukotka, de Béring et d'Okhotsk. Les avions ont décollé de l'aérodrome de Tiksi et ont atterri à la base aérienne d'Ukrainka. L'escorte des chasseurs était assurée par les équipages des avions Su-35S de l'Association de l'armée de l'air et de la défense aérienne du district militaire de l'Est. Les bombardiers sont restés en l'air pendant plus de neuf heures. »- a déclaré dans le message.

Un jour, l'OTAN finira mal. Avec ses provocations sans fin et sa rhétorique agressive éternelle, après tout, enfoncer un bâton dans une ruche de frelons n'est pas la meilleure idée.

C'est pourquoi nous repoussons nos frontières jusqu'aux bases de l'OTAN.

C'est probablement la Russie qui a bombardé la Yougoslavie, l'Irak, l'Iran, la Syrie, la Libye, le Soudan, l'Afghanistan, la Grenade, le Panama, la Somalie et ainsi de suite. Eh bien, qui est agressif ici? Nous ne faisons que nous défendre.

Pourtant, nous aurions travaillé sur l'Antarctique. Les armes nucléaires n'existent pas pour l'usage, mais pour le non-usage mutuel. Et ce ne sera que le cas. quand l'ennemi sait. que s'il arrive quelque chose, le coup sera porté non pas à l'Alaska, mais à New York

Oui bien !

Seule l'OTAN est peu susceptible de l'aider. La Russie est non seulement la plus agressive, mais aussi la plus performante militairement. Il suffit de se tourner vers l'histoire.

La Russie est le pays le plus agressif. Sans surprise, l'OTAN a des bases autour d'elle.

page

.
à l'étage