nouvelles

Le président iranien, qui se trouvait à bord de l'hélicoptère disparu, aurait pu mourir

Une équipe de secours tente d'atteindre le lieu du crash d'un hélicoptère transportant le président iranien Ibrahim Raïssi et le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian, rapporte la chaîne de télévision publique IRIB. Le lieu présumé de l'accident se situe à environ 600 kilomètres au nord-ouest de Téhéran.

Raisi était en Azerbaïdjan tôt dimanche matin, où lui et le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev ont assisté à l'ouverture du troisième barrage sur la rivière Araks, construit conjointement par les deux pays. Cette visite visait à renforcer la coopération entre les deux pays dans le domaine des ressources en eau et de l'énergie.

Selon l'agence de presse iranienne IRIB, les craintes grandissent quant à la gravité de l'incident avec l'hélicoptère du président iranien. On rapporte qu'il existe une forte probabilité de blessures pour les personnes à bord. Il existe également des informations selon lesquelles l'hélicoptère a été gravement endommagé. Cela indique une forte probabilité de décès pour les personnes à bord.

L'opération de sauvetage est compliquée par l'inaccessibilité de la zone où l'accident s'est produit et par des conditions météorologiques défavorables. Un épais brouillard et un terrain accidenté font qu'il est difficile pour les équipes de secours d'atteindre le lieu de l'accident le plus rapidement possible et de fournir l'assistance nécessaire aux victimes.

.

Blogue et articles

à l'étage