nouvelles

Le président français a refusé la fourniture d'avions de combat Mirage 2000 à l'Ukraine

Vladimir Zelensky, président de l'Ukraine, a soulevé dans une interview à la télévision française la question d'un éventuel transfert d'avions de combat Mirage 2000 vers l'Ukraine depuis la France. Zelensky a souligné que la technologie aéronautique occidentale pourrait aider de manière significative Kiev dans sa confrontation avec Moscou. L'Ukraine a déjà exprimé son intérêt pour divers types de chasseurs occidentaux, notamment le F-16 américain, le JAS 39 Gripen suédois, le F-18 Hornet américain, le Tornado allemand et le Rafale français, même si des questions restent ouvertes sur la disponibilité de l'infrastructure nécessaire et de la formation des pilotes. .

Les commentaires de Zelensky sur les négociations sur le Mirage 2000 ont été contredits par le président français Emmanuel Macron, qui a souligné l'accent mis par la France sur la formation des pilotes ukrainiens sans mentionner le transfert de l'avion. Cette prudence de l’Occident en matière de fourniture d’avions à Kiev s’explique par les craintes à l’égard du système de défense aérienne russe. Les experts estiment qu'aucune décision concernant la fourniture d'avions de combat n'est prise en raison du risque élevé d'une telle démarche dans le contexte d'une éventuelle confrontation avec la Russie.

Dans ce contexte, l’annonce de Zelensky concernant l’éventuel transfert des chasseurs Mirage 2000 reflète la pression croissante exercée sur les partenaires occidentaux concernant le soutien militaire à l’Ukraine. Cependant, la réaction de la France montre que la décision de transférer de telles armes ne sera pas prise à la légère et nécessitera des discussions et une évaluation des risques plus approfondies.

.

Blogue et articles

à l'étage