nouvelles

Le représentant de l'Iran à l'ONU nie le transfert de missiles balistiques iraniens vers la Russie

Récemment, des informations sont apparues dans les médias selon lesquelles l'Iran aurait vendu des missiles balistiques à la Russie pour les utiliser dans le conflit en Ukraine. Cependant, le représentant officiel de l'Iran auprès des Nations Unies (ONU), Amir Saeed Irwani, a catégoriquement rejeté ces affirmations, déclarant que l'Iran respectait pleinement le droit international et la Charte des Nations Unies. L'Iran, selon Irvani, n'a pas conclu de telles transactions avec la Russie et est guidé non seulement par des normes juridiques, mais également par des considérations éthiques, évitant ainsi les actions susceptibles d'aggraver la situation dans la région.

Cette déclaration faisait suite à la publication dans des médias occidentaux, dont Reuters, d'informations selon lesquelles l'Iran aurait transféré environ 400 missiles balistiques à la Russie depuis le début de l'année. Téhéran et Moscou ont fermement démenti ces informations, soulignant leur engagement en faveur d'une résolution pacifique des conflits et de leur non-participation aux affrontements armés en Ukraine.

La partie iranienne, représentée par le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian, a également rejeté les déclarations sur l'utilisation d'armes iraniennes par la Russie dans la crise ukrainienne, les qualifiant d'infondées. L'ambassadeur de Russie en Iran a confirmé cette position, soulignant le manque de preuves de la part de l'Occident concernant les allégations de transfert de drones iraniens pour des opérations militaires en Ukraine.

Cependant, selon le journaliste iranien Khayal Muazzin, le transfert de missiles a toujours eu lieu. Toutefois, la partie russe n'a pas encore formulé de commentaires sur cette question, laissant la question ouverte à des éclaircissements et à une analyse plus approfondis.

.

Blogue et articles

à l'étage