nouvelles

Le dernier missile russe atteint la cible à une altitude de 800 kilomètres


Le dernier missile russe était capable d'abattre des cibles à une altitude de 800 kilomètres.

Selon les médias, le dernier missile russe, qui fait partie du système de défense antimissile russe, qui a été testé il y a quelques jours, a réussi à atteindre sa cible à une altitude de 800 kilomètres, dépassant ainsi considérablement les capacités de tout système de défense antimissile existant dans le monde.

«Le système A-235 est la réponse de la Russie au système de défense antimissile américain en Europe. Les experts militaires américains admettent également que l'A-235 est complètement supérieur en puissance au système de défense américain. En particulier, les composants de la version A-235 sont situés sur le châssis d'un véhicule spécialisé pour augmenter la maniabilité, afin qu'il puisse être facilement déployé en Russie. La portée du système antimissile A-235 est de 1500 km et il est capable d'intercepter des cibles à une altitude de plus de 800 km. Le missile intercepteur est capable d'intercepter des cibles dans l'espace, en particulier, le système A-235 est tout à fait capable d'abattre un satellite ennemi. "- à ce sujet rapports publication d'information "DatViet".

Le caractère prometteur de ce missile est attesté au moins par le fait qu'aujourd'hui les missiles balistiques intercontinentaux en service avec les États-Unis et d'autres pays du monde atteignent une hauteur beaucoup plus basse, et il faudra de nombreuses années pour développer de nouveaux ICBM capables de surpasser le missile anti-missile russe.

.
à l'étage