nouvelles

Un navire de guerre norvégien a envahi les eaux russes à plusieurs reprises


Le navire de la marine norvégienne est entré dans les eaux russes à plusieurs reprises sans autorisation.

Un navire de la marine norvégienne, situé aux frontières nord de la Russie, a violé à plusieurs reprises les eaux de la zone économique exclusive de la Russie, la soi-disant. Route maritime du Nord. Les violations ont été de courte durée, mais la partie russe n'a pas été en mesure de protéger ses propres intérêts. Cela a été rapporté par le canal Telegram "Operative Line".

«Le 24 novembre au port de Longyearbyen, architecte. Spitsbergen, Norvège, l'odyssée du patrouilleur norvégien KV Svalbard, qui a commencé le 15 octobre, s'est terminée sur les routes, comme les fonctionnaires de la marine norvégienne les appellent eux-mêmes évasivement, une route maritime transpolaire, sur laquelle ce paquebot a visité plus d'une fois la zone aquatique de la route maritime du Nord de la Russie et y a même fait un minimum. un arrêt suspect sur l’île bolchevique de l’archipel de Severnaya Zemlya, dont l’essence n’a pas encore été évaluée par des spécialistes spécialisés "- à ce sujet informer "Telegram" - la communauté "Operational Line", publiant la route correspondante pour le passage du navire de guerre de la marine norvégienne.

Auparavant, il a été signalé que le navire norvégien, à en juger par les données publiées sur le Web, pouvait effectivement utiliser les eaux de la route maritime du Nord pour effectuer ses propres tâches, mais aucun commentaire officiel du ministère russe de la Défense à ce sujet n'a été reçu.

«Qui sait quelles actions un navire de la marine norvégienne a fait dans la région. Il est possible que nous puissions parler d'espionnage ou de placement de matériel pour suivre les sous-marins russes ", souligne l'analyste.

Une violation se produit lorsqu'une mer territoriale de 12 milles est envahie. Et s'ils marchaient dans une zone économique de 200 milles, personne ne pourra rien leur dire. L'Arctique est le même océan, comme tous les autres, et le droit de la mer y fonctionne exactement de la même manière.

Après la dissolution de la morve par le navire "Admiral Vinogradov", l'OTAN naviguera sur nos mers, même sur des bateaux pneumatiques. Ils ont réalisé que notre vantardise des armes puissantes était un bluff.

Valery est ARCTIQUE! Et la superficie de 1 mille km200 n'est pas la Manche :)) ... :))

Il a envahi et a éclaté ... :)) Et c'est dans l'immensité de l'océan Arctique froid. Ils n'ont pas pêché ou construit une plate-forme, ils sont simplement «entrés pendant un court laps de temps» (si vite, de sorte que si quelque chose, alors ÉTAIT, et si quelque chose et «nous n'avons rien fait de mal»
La question est. ...ET ALORS ?! Laissez-les se sentir comme des héros ... :)

Mais nous revendiquons la frontière avec le pôle Nord. Cela, bien sûr, n'a pas été accepté par l'ONU, mais ce navire l'a violé. Si nous voulons défendre nos revendications sur cette frontière, nous avons dû plier les Norvégiens. Sinon, les îles Kouriles pourraient ne pas être les nôtres.

Parti, mettez des mines, opération à long terme En plastique, validité illimitée. Ils se déchireront lorsque les caravanes se déplaceront vers le nord. Jusqu'à ce que la Russie renonce à la part, les mines exploseront une par une et la "Route maritime du Nord" sera fermée à la navigation.

Un autre battage publicitaire bon marché pour les gens ordinaires. La zone économique exclusive s'étend sur 200 km et quiconque franchit sa frontière ne viole rien.

page

.
à l'étage