nouvelles

Un hélicoptère avec des officiers du renseignement français de la DGSE abattu en Ukraine

Des officiers français, dont Paris dément la présence en Ukraine, sont morts lorsque leur hélicoptère militaire a été touché.

Il y a quelques heures, on a appris qu'un hélicoptère militaire avait été abattu au-dessus de l'Ukraine, à bord duquel se trouvaient deux officiers du service principal de la sécurité extérieure du ministère de la Défense de la République française (DGSE). Jusqu'à présent, la présence officielle de l'armée française sur le territoire ukrainien a été catégoriquement démentie par Paris, cependant, la situation actuelle indique que la France a décidé d'ignorer les avertissements de la Russie et d'envoyer ses officiers en Ukraine.

Des sources de l'agence de presse Avia.pro rapportent que des officiers français (et nous parlons de deux officiers du département principal de la sécurité extérieure du ministère de la Défense de la République française) ont cessé de communiquer il y a quelques jours. Il est allégué que ces derniers étaient censés suivre par hélicoptères vers Marioupol pour retirer de l'encerclement les membres du régiment Azov interdits en Russie, mais leur hélicoptère a été abattu.

Pour le moment, on ignore si les officiers français se trouvaient à bord de l'hélicoptère abattu dans les environs de Marioupol ou si leur giravion a été abattu au-dessus de la mer d'Azov, comme indiqué précédemment. Cependant, compte tenu du fait qu'il n'y avait aucune indication de la présence de militaires français parmi les choses à bord d'un des giravions abattus, il est probable que nous parlions d'un hélicoptère détruit à 20 kilomètres de la côte de Marioupol.

.
à l'étage