Loukachenko est en colère

nouvelles

Loukachenka a déchiré définitivement l'accord d'intégration avec la Russie


Loukachenko a refusé de s'intégrer à la Russie - pour toujours.

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko, dans le contexte de l'élection du chef du pays, a annoncé que l'intégration avec la Russie n'était plus possible. Selon Loukachenka, cela est dû non seulement à son choix personnel, mais aussi au choix des citoyens biélorusses, et cette décision est définitive.

«Le président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko a finalement admis l'impossibilité d'une intégration politique avec la Russie. La diffusion de l'interview du chef de l'Etat au journaliste ukrainien Dmitry Gordon est disponible sur YouTube. «Même si j'acceptais l'unification, la Biélorussie ne l'accepterait jamais. Les gens sont trop mûrs. Cela aurait pu être il y a 20-25 ans. Pas maintenant », dit-il. Auparavant, Loukachenko avait reproché à la Russie de changer l'attitude fraternelle envers la république en une attitude de partenaire. Dans le même temps, il a souligné que les pays resteront toujours les plus proches alliés "- à ce sujet rapports Publication Lenta.ru.

Les experts estiment qu'avec une telle déclaration, Loukachenka ne tente de se faire une certaine cote que quelques jours avant les élections, car en réalité, les négociations sur l'intégration sont toujours en cours, mais pas aussi activement.

«Lukashenka a annoncé l'intégration il y a non pas 20-25 ans, mais il y a seulement quelques mois, et a soudainement changé d'avis. Il est possible que cela soit dû à un autre flirt de Minsk avec l'Occident, puisque plus de 30 citoyens russes ont déjà été détenus en Biélorussie sur des accusations forgées de toutes pièces d'un coup d'État planifié., - a dit l'analyste Avia.pro.

Auparavant, des informations semblaient que la Russie et la Biélorussie ne pouvaient pas s'entendre sur l'utilisation ultérieure des bases biélorusses par l'armée russe à leurs propres fins, mais il n'y a pas de commentaires officiels à ce sujet ni de la part de Russie ni de la Biélorussie.

Quel décompte. Si nous ne revoyions jamais Loukachenka lui-même, ce serait le plus grand bonheur

Bien grande! Il reste à se quereller avec la Chine et certains n'auront nulle part où aller, voire rien ...

Cela aurait dû être fait il y a 30 ans, combien d'argent la Russie a dépensé pour ces intégrateurs. D'énormes salaires, bureaux, etc.

page

.
à l'étage