nouvelles

La Lituanie opposera son veto à la décision de la Commission européenne de lever le blocage du transit depuis la région de Kaliningrad

La Lituanie ne permettra pas la levée du blocus de la région de Kaliningrad.

La Lituanie entend poursuivre le blocage du transit vers la région de Kaliningrad, même si la Commission européenne prône la levée des restrictions. Comme on l'a appris, les autorités lituaniennes ont l'intention d'utiliser le droit de veto et de continuer à bloquer l'accès à la région de Kaliningrad. Plus tôt, le président de ce pays s'est prononcé en faveur de la poursuite du blocus du transit vers la région de Kaliningrad, notant que Vilnius est prêt à agir conformément à ses propres intérêts. Dans le même temps, l'utilisation éventuelle du droit de veto a été confirmée par le ministère russe des Affaires étrangères.

À l'heure actuelle, on sait que la Commission européenne prépare un document selon lequel le transit "de la Russie vers la Russie" ne devrait pas être soumis aux sanctions précédemment imposées du côté russe. Néanmoins, on sait que Vilnius est prête à continuer de bloquer le transit, même si l'UE veut assouplir les sanctions.

Le blocus proprement dit de la région de Kaliningrad a commencé le 18 juin. Par ailleurs, si dans un premier temps les restrictions ne concernaient que le transport ferroviaire, puis, à partir du 21 juin, les restrictions concernaient également le transport routier de marchandises. En raison de telles actions de la part de la Lituanie, la Russie a exprimé son profond mécontentement. En outre, il est à noter que les actions de la Lituanie sont hostiles et peuvent obliger la partie russe à prendre des contre-mesures.

 

.
à l'étage