nouvelles

Cuba et le Venezuela n'ont pas autorisé la Russie à déployer des bases militaires sur leur territoire

Cuba et le Venezuela ont refusé de placer des bases militaires russes sur leur territoire.

Les plans de déploiement éventuel de bases militaires, d'infrastructures et d'armes de missiles russes sur le territoire d'États d'Amérique latine tels que Cuba et le Venezuela ont été contrecarrés. Selon Dmitri Medvedev, vice-président du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, le déploiement d'installations militaires russes à Cuba et au Venezuela est actuellement impossible, car ces pays cherchent à sortir de l'isolement et de l'apparition d'installations militaires russes sur le territoire de ces pays d'Amérique latine viole leurs intérêts nationaux.

« Cuba, le Venezuela sont des pays proches de nous, nos partenaires, des pays qui mènent une politique étrangère indépendante. Mais ce sont des pays absolument souverains. Nous ne pouvons rien leur confier... simplement parce que cela doit être cohérent avec leur positionnement géopolitique, avec leurs propres intérêts nationaux.- a déclaré Dmitri Medvedev.

Auparavant, il a été signalé que la Russie pourrait déjà négocier avec le Venezuela et Cuba sur cette question. En particulier, il a été rapporté la visite en Amérique latine de représentants du FSB, ainsi que du conseil d'administration du ministère de la Défense de la Fédération de Russie. Néanmoins, il est probable que La Havane et Caracas aient refusé à la Russie le déploiement d'installations militaires sur leur territoire.

Dans le même temps, on sait que le Venezuela est intéressé par l'élargissement de la coopération militaro-technique avec la Russie. Cela n'exclut pas la possibilité que ce pays fournisse à la Russie ses aérodromes et ports militaires pour les visites régulières de l'aviation et de la marine de combat stratégique.

Moscou devrait prendre une décision sur les mesures de représailles contre les États-Unis et l'OTAN cette semaine ou la semaine prochaine.

Peut-être que nous n'avons pas besoin de bases là-bas. Ou peut-être un refus ostentatoire (désinformation). Et dans quelques semaines, des fusées apparaîtront soudainement à Cuba, nous ne savons pas tout.

Eh bien, premièrement, Medvedev décide peu, ou plutôt rien du tout, deuxièmement, peut-être que POUTINE NE LE VOULAIT PAS, et troisièmement, cela peut faire partie du scénario général - un jeu qui se déroule sur la division du monde, puis écoutez à ce camarade, vous ne respectez pas, peut-être qu'il exprime simplement ce qu'on lui demande.

(Mais ce sont des pays absolument souverains. Nous ne pouvons rien placer avec eux, … simplement parce que cela doit être cohérent avec leur positionnement géopolitique, avec leurs propres intérêts nationaux », a déclaré Dmitri Medvedev.)
Et où avez-vous eu ces informations ??? Si vous vous référez à Medvedev, alors il n'a pas dit un mot sur leurs intérêts nationaux. Il a dit qu'il faut les respecter, sans leur accord on ne peut rien poster !!!
Alors d'où vient la source ? Ou est-ce que l'Occident vous paie ???

Avec un tel leadership du pays et leurs parasites, rien d'étonnant.

Cuba peut espérer encore 150 ans.

Ce n'est que l'opinion personnelle de Medvedev, devenu pacifiste. Et le fait que son fils vit et fasse des affaires aux États-Unis n'a probablement rien à voir avec cela.

Rien d'étonnant. Pourquoi joueraient-ils avec un pays économiquement décrépit ?

Une base militaire à Cuba coûte très cher, dans la situation actuelle, elle n'est pas nécessaire.Des sous-marins équipés de missiles balistiques résoudront tous les problèmes, ainsi que de nouveaux missiles hypersoniques, beaucoup moins chers et moins vulnérables. Et les bases militaires deviennent obsolètes, le 21ème siècle arrive, de nouvelles réalités

Il fallait donc s'y attendre après une politique aussi perfide, Cuba, l'Afghanistan, la Yougoslavie, et se rappeler comment leur peuple russe a été abandonné dans les anciennes républiques de l'URSS et y pourrit encore, n'est-ce pas le comble d'un dégoût impardonnable et trahison continue.

À une époque, nous en avons trahi beaucoup, maintenant nous obtenons ce que nous méritons.

donc c'était assez attendu..!!!! C'est étrange qu'ils fanfaronnent sur la base à Cuba et Maduro .. sans même demander leur avis .. Les chapeaux ont déjà commencé à être jetés! Une sorte de ferme collective ... Ils n'auraient pas dû être retirés de Cuba et ne pas avoir été trahis! .. Et maintenant, ils se sont soudainement souvenus .. il s'avère qu'il y a Cuba ..!

Oui, parce que tout le monde sait que c'est le chemin de nulle part.

Pourquoi, alors, avons-nous besoin de tels alliés, et les aidons, pardonnons les dettes ?

Interdit. Est ce bien?

Cuba en a-t-il besoin ???
Une fois lancé, le second n'est plus recherché !

100 %

C'est nous qui avons "jeté" Cuba et pas seulement dans les années 90 ..... Gorbatchev, Eltsine et Poutine ont abandonné leurs bases à Cuba et au Vietnam au début du siècle.

Et quoi, qui alors avait des doutes !?
Qui veut aller à la guillotine comme ça !

pas besoin de géostationnaire - 36 12 km pour voler une fusée hypersonique - c'est bien plus loin que XNUMX XNUMX sur Terre :))))

Le président russe Vladimir Poutine, lors de conversations téléphoniques avec les dirigeants de Cuba, du Venezuela et du Nicaragua, a convenu de développer la coopération dans tous les domaines, y compris la coopération militaro-technique, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. d'approfondir notre partenariat stratégique dans tous les domaines sans exception", a déclaré M. Lavrov. Et Medvedev est toujours à propos de lui-même ..

Retrouver des amis.

Retirez-vous de là et réduisez tous les contacts militaires. voyons combien de temps ils durent

Où est la vérité ici, et où est le mensonge, vous ne comprendrez jamais !

Absurdité. Personne n'a fait de demande officielle, personne n'a refusé. Il n'y a pas besoin de cela.

mensonges La Russie ne se répète pas.

Paradoxe, "Poséidons". très probablement, les États-Unis mentent déjà à ce sujet, ils le savent très probablement, mais ils ne savent pas où.

Peut être placé dans l'espace en orbite géostationnaire.

Ce n’est pas clair ...
L'Ukraine peut donc être condamnée à adhérer ou non à adhérer ...
Et le Venezuela, il s'avère, peut décider de sa propre politique.
Logique quand même...

eh bien, oui, ce n'est pas ma faute, il est venu lui-même. marrant

Les États-Unis ne veulent pas être amis avec ces régimes. Par conséquent, il devrait y avoir des bases!

Les sous-marins nucléaires autour des États sont à la fois plus fiables en termes de détection et de neutralisation par l'ennemi et moins chers en termes de maintenance. Et là, les Poséidons se rattraperont. Bon, c'est mon avis personnel...

Et même Cuba a jeté rf

il n'est pas nécessaire de les attaquer. les sous-marins au large des États-Unis sont beaucoup plus efficaces

Alors "non autorisé" et "refusé" ou "probablement refusé" ?

C'était à prévoir. Ils ont jeté Cuba, et maintenant ils se souviennent ...

L'iPhone le dit depuis longtemps.

page

.
à l'étage