Le Kazakhstan a exigé une révision des conditions de lancement de Proton depuis Baïkonour

nouvelles

Le Kazakhstan a exigé une révision des conditions de lancement de Proton depuis Baïkonour

Le Kazakhstan a pris l'initiative de revoir les conditions de lancement des lanceurs russes Proton depuis le cosmodrome de Baïkonour, invoquant des problèmes environnementaux. Même s'il était prévu que les lancements de ces missiles ne s'arrêteraient qu'après 2025, la partie kazakhe a exprimé de manière inattendue ses inquiétudes quant à la toxicité des missiles russes. En réponse à cela, la Russie a proposé de poursuivre les lancements, mais la décision finale sera prise après accord entre les parties.

Le vice-ministre du Kazakhstan, Olzhas Olzhabekov, a déclaré que la décision finale concernant les lancements ne serait prise qu'après accord avec la Russie, soulignant qu'il s'agissait d'une révision des conditions en faveur du Kazakhstan et non d'un refus total des lancements. Cela témoigne de la volonté du Kazakhstan d'améliorer les conditions de coopération avec la Russie dans le cadre de l'exploitation de Baïkonour.

Le Kazakhstan comprend qu'il n'existe pas d'autres sites pour les lancements de Proton et que l'arrêt des lancements depuis Baïkonour pourrait signifier la fin de ce lanceur. Dans le même temps, la république étudie les propositions des entreprises asiatiques, ce qui ressemble à une tentative de profiter de la situation pour obtenir des avantages supplémentaires.

.

Blogue et articles

à l'étage