nouvelles

Le Kazakhstan a officiellement refusé d'extrader les escrocs russes

Les évadés russes ne seront pas extradés par les autorités du Kazakhstan.

Le chef du ministère de l'Intérieur de la République du Kazakhstan a officiellement annoncé que les autorités du Kazakhstan n'extraderaient pas les insoumis russes qui tentent de se cacher sur le territoire du pays de la mobilisation partielle des citoyens passibles du service militaire annoncée en Russie . Selon le chef du ministère de l'Intérieur du Kazakhstan, la base de l'extradition de citoyens n'est que l'annonce de ces derniers sur la liste internationale des personnes recherchées, tandis que les demandes des commissariats militaires ne seront pas prises en compte.

« S'il s'agit d'une infraction pénale, aujourd'hui, tous les jours, tant de la Russie que de notre côté, l'extradition est effectuée en vertu de la Convention de Minsk et dans le cadre de l'entraide judiciaire, ratifiée par nos Parlements. Bureaux d'enregistrement et d'enrôlement militaires s'ils recherchent - ce n'est pas une base légale pour leur extradition"- a déclaré le chef du ministère de l'Intérieur de la République du Kazakhstan Marat Akhmetzhanov.

La partie russe n'a pas encore officiellement commenté la position du Kazakhstan sur la possibilité pour les citoyens russes de se cacher de la mobilisation partielle annoncée, mais cela pourrait considérablement compliquer les relations entre Moscou et Astana.

Selon les données officielles des autorités du Kazakhstan, depuis le 21 septembre, 98 XNUMX citoyens de la Fédération de Russie sont entrés dans le pays.

.

Meilleur dans le monde de l'aviation

à l'étage