nouvelles

L'Iran a saisi quatre pétroliers dans le golfe d'Oman en une heure et demie, faisant exploser trois d'entre eux


Quatre pétroliers sont détournés par l'armée iranienne dans le golfe d'Oman.

La veille au soir, l'armée iranienne a mené une opération spéciale, au cours de laquelle elle a réussi à saisir quatre pétroliers à la fois, dont au moins trois ont explosé par des mines inconnues. On ne sait pas exactement à quoi sont liées ces attaques contre des navires civils, mais la situation dans la région se réchauffe très rapidement.

L'armée iranienne a initialement détourné le pétrolier Asphalt Princess. Le capitaine du navire a envoyé un signal de détresse, mais l'armée iranienne a réussi à amener le pétrolier dans les eaux territoriales de la République islamique. Quelque temps plus tard, le pétrolier "Golden Brilliant" a explosé par une mine : il a partiellement perdu le contrôle, et plus tard on a appris qu'il avait également été capturé par les forces de sécurité iraniennes. De plus, il est rapporté que deux autres pétroliers ont explosé à peu près dans la même zone. La communication avec l'équipage est actuellement absente.

Peu de temps avant cela, l'Iran a attaqué un pétrolier israélien avec deux drones d'attaque en réponse à une tentative d'attaque de l'armée iranienne en Syrie.

Néanmoins, les experts n'excluent pas qu'il puisse bien se livrer à une provocation spéciale préparée par la partie israélienne afin d'obtenir le droit d'attaquer l'Iran et d'y associer des partenaires tels que le Royaume-Uni et les États-Unis. De plus, apparemment, une attaque d'Israël est tout à fait possible dans les prochaines heures, puisque des avions de reconnaissance antérieurs ont été remarqués près des frontières de la république islamique.

Est-il possible de lire TOUS LES COMMENTAIRES ?

"le pétrolier" Golden Brilliant "a sauté sur une mine : il a partiellement perdu le contrôle..." Son volant est-il coincé ? Ou perdu les vis ? Puis la mine est tombée à l'arrière !?

S'il y a eu une provocation, c'était les Russes, ils ne peuvent pas résister aux Iraniens en Syrie... c'est déjà arrivé.

page

.
à l'étage