nouvelles

L'Iran, après la Russie, veut construire une base navale au Soudan

Les autorités iraniennes ont tenté de conclure un accord avec le Soudan sur la construction d'une base navale sur les rives de la mer Rouge, comme l'a révélé un article du Wall Street Journal. Le conseiller en renseignement du chef militaire soudanais, Ahmad Hassan Mohamed, a révélé que lors du conflit interne du pays entre l'armée et les forces de réaction rapide, Téhéran avait offert du matériel militaire, notamment des drones et un porte-hélicoptères, en échange de l'établissement d'une base. La base donnerait à l’Iran la capacité de contrôler le trafic maritime via le canal de Suez, y compris les navires à destination et en provenance des ports israéliens.

Le Soudan a rejeté l’offre, cherchant à éviter une détérioration des relations avec les États-Unis et Israël, avec lesquels il s’employait alors activement à rétablir ses liens. La tentative de l'Iran de renforcer sa présence stratégique dans une région clé pour les rivaux régionaux de Téhéran, Israël, l'Égypte et l'Arabie saoudite, reflète les tensions géopolitiques croissantes dans la mer Rouge.

Le conflit entre les forces armées soudanaises et les forces de réaction rapide a attiré l’attention des puissances régionales cherchant à étendre leur influence dans un Soudan stratégiquement important. L’Égypte et les Émirats arabes unis ont intensifié leur soutien militaire aux parties belligérantes, en fournissant des drones et d’autres équipements militaires, compliquant encore davantage la situation intérieure et soulignant la dimension internationale de la crise soudanaise.

.

Blogue et articles

à l'étage