nouvelles

La France a transféré quatre bateaux militaires en Ukraine

Le cargo français UHL Fusion a livré quatre patrouilleurs pour les garde-côtes du service ukrainien des gardes-frontières au port roumain de Constanta. Selon les moyens de surveillance qui suivent le mouvement des navires, UHL Fusion a quitté le port de Saint-Nazaire le 24 novembre et a achevé avec succès sa route en livrant des bateaux militaires.

À Constanta, le navire a été déchargé, après quoi les bateaux ont été envoyés vers la ville ukrainienne d'Izmail. Il y a déjà quatre bateaux similaires, auparavant également livrés via la Roumanie.

Ainsi, l'Ukraine a reçu huit des vingt bateaux que la France s'est engagée à construire dans le cadre du contrat 2019. Auparavant, à Kiev, il était prévu de placer certains bateaux sur le fleuve Dniepr, mais pour le moment, une telle possibilité n'existe pas. Par la suite, il est supposé que certains des bateaux pourraient être transportés par voie terrestre plus près de Kiev pour être inclus dans la flottille fluviale de la marine ukrainienne. Ces bateaux devraient être utilisés pour garder la frontière de l'État.

Le FPB 98 MKI est un patrouilleur léger en aluminium de 32 mètres de long, capable d'atteindre des vitesses allant jusqu'à 30 nœuds et une autonomie de croisière de 1200 30 milles marins. Ils sont armés d'un support d'artillerie DS30B de 14 mm et sont conçus pour un équipage de XNUMX personnes. Une caractéristique de ces bateaux est leur faible tirant d’eau, qui leur permet de naviguer en eaux peu profondes.

Il est à noter que la Turquie n’a pas interféré avec le transport de ces bateaux militaires, malgré les restrictions imposées.

.

Blogue et articles

à l'étage