nouvelles

Erdogan a refusé de retirer ses troupes d'Idlib, envoyant des véhicules blindés et des troupes supplémentaires dans la région


La partie turque a commencé à renforcer sa position à Idleb.

Dans le contexte de l'émergence informations que les troupes russes et syriennes commencent déjà un assaut à grande échelle sur la province syrienne d'Idlib à partir de la semaine prochaine, dans l'intention au moins de prendre le contrôle de l'autoroute M-4, il est devenu connu que la partie turque a transféré ses troupes supplémentaires à Idlib, démontrant ainsi, de toute évidence, la volonté d'affrontements avec les militaires syriens et russes.

À l'heure actuelle, on sait qu'au moins un grand convoi de matériel militaire turc et de personnel militaire turc est envoyé dans la partie sud de la province d'Idlib, que les troupes russes et syriennes auraient l'intention de prendre d'assaut. En outre, un autre grand convoi militaire s'apprête à être envoyé à Idlib, ce qui indique le refus d'Erdogan de se conformer aux exigences de Moscou et de Damas.

 

 

À l'heure actuelle, on sait que la Turquie envoie ses troupes et ses véhicules blindés à Idlib, dans l'intention ainsi d'empêcher un assaut sur la région. Compte tenu du fait qu'il y a deux ans Des avions militaires russes ont bombardé avec succès une cinquantaine de militaires turcs, après qu'Ankara ait refusé de retirer ses troupes et annoncé l'absence de ces dernières, désormais la situation pour Ankara ne changera pas.

Quant à l'apparition en mer Méditerranée de quatre sous-marins russes, les experts estiment que ces derniers seront également impliqués dans des frappes contre les forces turques et les djihadistes, si la situation l'exige.

Eh bien, si c'est un vieil homme - alors c'est sûr !

La Russie doit se souvenir et se souvenir, même souriante et promettant la paix... les Turcs s'accrochent toujours au manche du cimeterre...

L'auteur a certainement une immatriculation à Erevan ...

l'aîné d'Athos a prédit que dès que la Turquie commencera une guerre avec la Russie, elle (la Turquie) cessera d'exister en tant qu'État, perdra une partie de son territoire

Il y a assez de force pour remettre le nouveau padishah à sa place. Mais les troupes passent à l'offensive, RECEVANT UN ORDRE. Et la volonté politique est nécessaire pour y parvenir. Qui du « cercle d'amis » leur permettra de réduire leurs propres bénéfices du commerce avec la Turquie ? Donc, dans le meilleur des cas, "à tort" une fois bombardé. et puis ils s'excuseront pendant un mois...

Que 17-20 et 21 sont les mêmes

Peut-être qu'il est temps pour notre monsieur "convivialité" de mettre des points sur les i et de corriger son erreur en sauvant le "sultan" turc de ses propres officiers ?!

La Russie est prête à soutenir en armant les Kurdes dans sa guerre de libération contre les Turcs, Erdogan doit de toute urgence réfléchir à la manière de protéger la partie sud du pays des Kurdes.

page

.
à l'étage