hélicoptère militaire

nouvelles

Des militants ont abattu un hélicoptère avec l'armée russe


Un hélicoptère avec des spécialistes militaires russes a été abattu au-dessus de la RCA.

Non loin de la ville de Bozum, la capitale de la région de Ouam Pendé, un hélicoptère transportant des militaires russes a été abattu par des membres de groupes armés illégaux locaux. Selon les données présentées, l'hélicoptère a été endommagé, cependant, le pilote a toujours pu effectuer un atterrissage d'urgence - le pilote à bord et le soldat blessé transporté ont été blessés, mais ils ne sont pas morts.

Selon les données initiales, il s'agissait de mercenaires russes, vraisemblablement de la société militaire privée Wagner, cependant, des informations ultérieures ont été clarifiées - nous parlons de spécialistes militaires russes qui sont arrivés en RCA pour former l'armée locale et fournir une assistance dans le cadre. coopération militaro-technique.

Pour le moment, il n'y a aucune information officielle sur l'état du personnel militaire russe, cependant, dans le même temps, la direction 4 rapporte qu'il peut encore s'agir de mercenaires russes, et ce sont les membres du PMC de Wagner qui ont procédé à l'évacuation des les victimes à la suite de l'écrasement du giravion, tandis que les informations sur la défaite de l'hélicoptère avec l'armée russe depuis le sol ne sont pas confirmées, contrairement aux informations initiales.

«Les journalistes russes ont confirmé le crash du soi-disant hélicoptère. PMC "Wagner" en République centrafricaine. L'incident a eu lieu le 27 février (photo). Puis l'hélicoptère polyvalent SA341 Gazelle, piloté par un mercenaire russe, a effectué un atterrissage brutal près de la capitale de la préfecture de Ouam-Pende, Bozum. Des mercenaires russes sont rapidement arrivés sur les lieux de l'accident et ont évacué le pilote et le blessé qu'il transportait. Après cela, l'avion a été brûlé "- c'est dit dans le message "Direction 4".

Il n'y a pas encore de commentaires officiels du ministère russe de la Défense sur ce sujet.

non, non, rien n'était écrit sur le dos, ils avaient des badges sur la poitrine quand ils ont commencé à donner des interviews après l'opération)

Oui, et sur le dos de tout le monde, il était écrit «PMC« Wagner »». Immédiatement, les journalistes se sont rendu compte que c'était eux qui avaient procédé à l'évacuation des blessés de l'hélicoptère. :))) Cela aurait-il pu être les Selous Scouts?

Sur la photo - MI-8
et dans le texte - la "Gazelle" française.

page

.
à l'étage