nouvelles

L'Arménie a réduit ses achats d'équipements et d'armes militaires à la Russie à moins de 10 %

Ces dernières années, l'Arménie a considérablement modifié la structure de ses accords militaro-techniques, réduisant la part de la Russie de 96 % en 2020 à moins de 10 % actuellement. Le secrétaire du Conseil de sécurité arménien, Armen Grigoryan, a déclaré cela dans une interview à la télévision publique. Selon lui, depuis le début de l'année 2021, l'Arménie a conclu des accords d'une valeur de plusieurs milliards de dollars avec divers pays, excluant la Russie de la liste des principaux fournisseurs d'armes pour des raisons objectives et du choix de la Russie.

Grigoryan a souligné que l'Arménie avait tenté d'acheter des armes à la Russie et avait même élaboré un programme commun de réformes des forces armées, mais qu'en raison du refus de la Russie de fournir les armes nécessaires et en relation avec les attaques contre l'Arménie, Erevan a commencé à chercher de nouveaux partenaires. Parmi eux figuraient l’Inde, la France et les pays de l’Union européenne. Le secrétaire du Conseil de sécurité a également indiqué que la décision de diversifier les sources d'approvisionnement a été prise après que la Russie a confronté l'Arménie au refus de fournir des armes, arguant qu'en cas de livraison d'armes, les positions de l'Arménie pourraient devenir plus dures.

En outre, Grigoryan a annoncé des changements importants dans la politique économique du pays. Au cours des 9 premiers mois de 2023, les Émirats arabes unis ont pris la première place en termes d'investissement en Arménie, dépassant le Luxembourg et la Russie.

.

Blogue et articles

à l'étage