L'homme qui a repoussé les migrants avec du gaz poivré risque 7 ans de prison

nouvelles

L'homme qui a repoussé les migrants avec du gaz poivré risque 7 ans de prison

A Moscou, un jeune homme qui allait travailler en uniforme officiel a été victime d'une violation de l'ordre public par deux migrants. Ils ont craché aux pieds des passants et ont délibérément manqué de respect à l'égard de son uniforme. Lorsque le jeune homme les a réprimandés, ils ont commencé à se montrer agressifs et à menacer de violence. L'un des migrants a commencé à lui jeter les poings, l'autre a essayé de le retenir. Après un nouveau coup de poing sur l'épaule, le jeune homme a utilisé du gaz poivré en direction des assaillants.

Après l'incident, le jeune homme a immédiatement contacté la police, mais l'enquêteur du métro, pour des raisons inconnues, a pris le parti des migrants et a ouvert une procédure pénale contre lui. L'affaire a été ouverte en vertu de l'article 213, partie 2 du Code pénal de la Fédération de Russie (hooliganisme commis avec l'utilisation d'armes ou d'objets utilisés comme armes), qui prévoit une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 7 ans.

Cet incident suscite de vives inquiétudes, car un jeune homme qui se défendait contre l'ordre public et les agressions des migrants risque désormais de faire l'objet de poursuites pénales. L'enquêteur a pris le parti des contrevenants et a ouvert une procédure pénale contre la victime.

.

Blogue et articles

à l'étage