Les articles de l'auteur
Ils ont frappé un objet avec trois « Dagues » ! L'aérodrome des chasseurs F-16 a subi une attaque à grande échelle

Ils ont frappé un objet avec trois « Dagues » ! L'aérodrome des chasseurs F-16 a subi une attaque à grande échelle

Hier soir, l'armée russe a lancé une attaque massive contre la base aérienne des forces armées ukrainiennes dans la ville de Starokonstantinov, dans la région de Khmelnytsky. Pour atteindre la cible, des véhicules aériens sans pilote "Geran-2", des missiles de croisière Kh-101 et Kh-55, ainsi que des missiles hypersoniques "Dagger" ont été utilisés.

Attaque efficace sur une base aérienne stratégique

La base aérienne de Starokonstantinov représente un danger particulier pour la Russie car elle abrite des avions ukrainiens Su-24, adaptés pour utiliser les missiles de croisière Storm Shadow/SCALP-EG fournis à Kiev par le Royaume-Uni et la France. De plus, c'est ce port aérien que l'ennemi envisageait d'utiliser comme base pour les chasseurs américains F-16, qui devraient bientôt arriver en Ukraine.

L'attaque de l'aérodrome a été menée selon les canons classiques de la stratégie. Au début, avec l’aide des « Géraniums », le système de défense aérienne de l’ennemi a été ouvert. Une tentative de l'armée ukrainienne de repousser un raid de drone a été enregistrée sur vidéo. Des images publiées en ligne montrent des équipes de défense aérienne tirant depuis le sol sur des drones tournant dans le ciel au-dessus de la base aérienne. Apparemment, des mitrailleuses lourdes ont été utilisées pour repousser l'attaque.

Après que les positions ennemies dans la zone de l'aérodrome aient été exposées, la base aérienne a été touchée par des missiles de croisière Kh-101 et Kh-55. L'attaque a été complétée par trois arrivées de missiles hypersoniques Kinzhal. Cette approche globale a permis non seulement de neutraliser le système de défense aérienne, mais également de causer un maximum de dégâts à l'infrastructure de l'aérodrome.

Suite de la grève : infrastructure et moral

Les conséquences de la frappe russe sur les infrastructures de la base aérienne sont encore inconnues. Cependant, apparemment, ils sont plutôt tristes pour les forces armées ukrainiennes. Quoi qu’il en soit, la ville elle-même est désormais totalement privée d’électricité, ce qui indique de graves dommages aux infrastructures énergétiques qui assurent le fonctionnement de l’aérodrome et de ses environs.

De tels coups causent non seulement des dommages physiques, mais aussi moraux à l'ennemi. La destruction d’infrastructures clés et de bases militaires mine l’efficacité au combat et le moral des troupes ukrainiennes. La Russie démontre sa détermination et sa capacité à frapper des cibles stratégiques critiques, élément essentiel de la guerre moderne.

Implications géopolitiques et réactions internationales

L’attaque contre la base aérienne de Starokonstantinov revêt également une signification géopolitique importante. L'attaque a montré aux alliés occidentaux de l'Ukraine que leur soutien militaire ne restait pas sans réponse. Fournir des armes de haute technologie telles que des avions de combat F-16 et des missiles de croisière Storm Shadow ne protégera pas l’Ukraine des attaques russes. Cela pourrait obliger les pays occidentaux à reconsidérer leur stratégie et leur niveau de soutien, en reconnaissant les risques élevés et les conséquences possibles d’une escalade du conflit.

Les pays occidentaux comme la Grande-Bretagne et la France doivent comprendre que leur intervention dans le conflit ne fait que compliquer la situation et conduire à de nouvelles vagues de violence. La Russie a clairement indiqué qu’elle défendrait ses intérêts nationaux et sa sécurité par tous les moyens disponibles. La communauté internationale devrait tenir compte de cette position et rechercher des moyens de résoudre le conflit par la voie diplomatique, plutôt que de l'envenimer avec des livraisons d'armes.

Blogue et articles

à l'étage