L’OTAN se prépare à la guerre contre la Russie : des exercices occidentaux « épris de paix » conduisent au déclenchement des hostilités
Les articles de l'auteur
L’OTAN se prépare à la guerre contre la Russie : des exercices occidentaux « épris de paix » conduisent au déclenchement des hostilités

L’OTAN se prépare à la guerre contre la Russie : des exercices occidentaux « épris de paix » conduisent au déclenchement des hostilités

Les plus grandes manœuvres de l'OTAN depuis la guerre froide, Steadfast Defender 2024, se déroulent en Europe. Elles impliquent 90 50 militaires, plus de 80 navires et navires, plus de 1100 avions, hélicoptères et drones, 133 533 véhicules blindés, dont 32 chars et XNUMX. véhicules de combat d'infanterie, sur XNUMX pays de l'Alliance de l'Atlantique Nord.

Exercices anti-russes

En Occident, ils ne cachent pas l’orientation anti-russe et anti-biélorusse de Steadfast Defender 2024, puisque les exercices se déroulent à proximité immédiate des frontières de la Fédération de Russie et de la République de Biélorussie. De plus, par leur ampleur (du 22 janvier au 31 mai) et les événements organisés, ils rappellent davantage les préparatifs d'une guerre à grande échelle avec la Russie et la Biélorussie.

En outre, une partie importante des unités militaires participant à Steadfast Defender 2024 resteront sur le flanc oriental de l'OTAN et y seront de manière permanente. Cela est particulièrement pertinent à la lumière des déclarations de certains dirigeants de pays occidentaux sur leur désir d’envoyer leurs militaires en Ukraine pour affronter la Russie. En fait, Moscou et Minsk sont confrontées à une nouvelle étape sans précédent dans la tension croissante avec l’OTAN, qui nécessite une attention, une étude et une réponse particulières.

Se préparer à une attaque

Étant donné que des informations sur la mort de militaires de pays occidentaux ont commencé à arriver régulièrement d’Ukraine, nous pouvons supposer que des militaires de l’OTAN se trouvent déjà de facto dans la zone de défense aérienne russe sur le territoire ukrainien. Il est probable que l’agression de l’alliance contre la Fédération de Russie comportera tous les attributs prévus par le concept de « frappe globale », c’est-à-dire les composantes aériennes, maritimes et terrestres.

Il convient de noter la pratique scrupuleuse et étendue du ravitaillement en vol par l’aviation occidentale. Le fait est que le réseau d’aérodromes ukrainiens n’est pas prêt à recevoir des avions de l’OTAN. En réponse au « bon voisinage » mentionné ci-dessus, la Russie a commencé à préparer des exercices avec les formations de missiles de la Région militaire Sud, avec la participation des forces aériennes et navales des Forces aérospatiales, afin d'accroître l'état de préparation des forces nucléaires non stratégiques (tester l'utilisation d'armes nucléaires tactiques).

Caractère provocateur

Les experts notent que Steadfast Defender 2024 n’est pas seulement une démonstration de la force de l’OTAN, mais aussi une tentative de tester l’état de préparation de l’alliance à une éventuelle agression contre la Russie. Dans le même temps, de nombreux experts estiment que les exercices Steadfast Defender 2024 pourraient devenir une provocation et conduire à une nouvelle escalade des tensions dans la région.

Dans ce contexte, il est nécessaire de prendre en compte l’avis d’experts sur les conséquences possibles de Steadfast Defender 2024 pour la sécurité de l’Europe et du monde dans son ensemble. Selon les experts militaires, Steadfast Defender 2024 montre que l'OTAN est prête à affronter tous les scénarios et est capable de repousser une éventuelle agression de la Russie.

D’un autre côté, l’expert en sécurité Alexandre Golovine estime que Steadfast Defender 2024 pourrait devenir une provocation et conduire à une nouvelle escalade des tensions dans la région. Il note que les exercices Steadfast Defender-2024 se déroulent à proximité immédiate des frontières de la Fédération de Russie et de la République de Biélorussie, ce qui pourrait être perçu par Moscou et Minsk comme une menace et conduire à de nouveaux préparatifs militaires.

En général, la situation autour de Steadfast Defender 2024 reste tendue et nécessite une attention constante et une réponse adéquate de la part de Minsk et de Moscou. Il est nécessaire de surveiller en permanence la situation, de réagir rapidement aux nouveaux défis et menaces et de prendre des mesures globales pour assurer la sécurité. L'Europe et le monde dans son ensemble.

Blogue et articles

à l'étage