pilote monte dans l'avion
autre
La collision des images, le pilote de l'aéronef. L'approche scientifique.

La collision des images, le pilote de l'aéronef.

L'approche scientifique.

Images de conflits. Dans la mise en œuvre des activités avec le système peuvent être des événements qui conduisent au fait que le système est vraiment pas dans l'état dans lequel il doit être présenté par l'opérateur. Par exemple, le pilote, étant occupé déconnecter le moteur en panne, n'a pas remarqué que l'avion semblait roll, et estime que l'avion est en position horizontale.

Lorsque le pilote a remarqué que les indicateurs de direction ne sont pas où ils devraient être, et tente de comprendre le sens de cette information, il peut coexister pendant quelques temps deux images - le normatif, à savoir, celui qui est conforme à ce qui devrait être, et hypothétique, à savoir, une qui correspond à l'information d'image.

La présence de deux images réellement existantes et leur utilisation simultanée entraînent une perturbation du processus de lecture d’images, l’émergence d’une multidirectionalité de ce processus, qui se traduit par l’apparition de l’état de perturbation interne (confusion, dualité) ou de fracture interne. Il y avait un cas où il ne comprenait plus clairement ce qui se passait. L'état ressemble à l'état d'un vagabond errant, d'un joueur. Les pensées sont en avance les unes sur les autres, la nervosité surgit. Habituellement, dans de tels cas, j'essaie de passer de la pensée à des éléments peut-être insignifiants du vol, mais toujours bien exécutés plus tôt »(pilote). La nuit, dans des conditions de brume épaisse, au retour de la décharge à l’aérodrome, il y avait une sensation de roulement à gauche. J'ai regardé le directeur de vol - il montre un vol horizontal. Il y a un doute sur le bon fonctionnement de cet appareil. La terre n'est pas visible. Les étoiles se reflètent dans le brouillard, elles sont partout: en bas, à droite, à gauche. Je me fais croire les instruments. Cela ressemble à une tête qui se fend de la tension. Le navigateur avait le même sentiment (je l’ai découvert au sol). Après la détection visuelle du groupe, tout est tombé en place. La fausse sensation de la rive gauche a disparu »(pilote).

Changer états virtuels. Dans l'exercice des mêmes activités peuvent donner lieu à des états virtuels. « » Image radar Autant en emporte. Ma première pensée: ce qu'il faut faire? L'impression d'impuissance. Au sein d'une minute ou deux couvertures, on peut dire, la panique. Il a fallu environ deux minutes, et il semblait une éternité. Après qu'il y avait une sorte de sixième sens. Je savais que l'unité ne soit pas rétablie, et apporter avec précision l'avion - une tâche très complexe. Puis un sursaut d'énergie, dégageant au maximum: pour calculer les conséquences d'un échec à l'avance. Mentalement, il y avait une carte d'image, en particulier, placer l'aéronef par rapport à la surface de la terre. Toutes les expériences disparaissent. Il semble, à ce stade, je serais capable de tout faire, comme on dit, déplacer des montagnes « (R. pilote).

Connaître les propriétés des états virtuels doivent être en mesure de traiter avec eux, de comprendre que l'Etat a surgi est générée non par des circonstances extérieures et le travail de la psyché humaine, et cet état doit être combattu à l'aide de méthodes spéciales d'autorégulation. De toute évidence, le comportement abusif de la tout pilote dans l'état virtuel peut conduire à une variété d'erreurs.

Il peut donner l'impression que le seul point négatif est ingratualnye Etat. Ceci est incorrect. Tout dépend de l'intensité d'un état virtuel. Un petit degré d'intensité ingratualnogo état dolzhka perçu le signal pilote le début de déséquilibre des processus mentaux, l'image du vol. Dans de tels cas, vous devez aviser les pilotes se serrent, se concentrer, se détendre, commutateur, si le temps, d'autres actions - chaque luttent à leur manière.

Un petit degré de l'état de l'intensité est un indicateur de la grande efficacité du flux de processus mentaux. Cette condition est appelée aéronefs de l'aviation de sens. Par ailleurs, dans le sport et de l'État, semblable à la sensation d'un avion verrouillé lorsque la flèche est dit à fusionner avec une arme à feu, les nageurs - la sensation de l'eau, les joueurs - le sentiment de la balle, etc.

Statut de ingratualnogo Extreme est un indicateur de l'effondrement de l'activité: "De grands changements de hauteur lorsqu'il vole à basse altitude, et ne peut pas être établie en vol en palier. Poignée plan de contrôle serré de sorte que blanchi

doigts, pas suffisamment d'attention à l'air à la vitesse, la sueur ruisselant sur. A l'intérieur il ya une certaine terreur. Tout cela se traduit par un départ énergique de la terre, calme et passe à l'état normal »(N. pilote).

Intensive état de ingratualnoe est dangereux, qui se caractérise par l'émergence de sentiments d'impuissance, de la difficulté voire l'impossibilité de la tâche. À cet égard, la tâche psychologique de base - pour surmonter ce sentiment. Pour ce faire, il y a deux façons. La première - si possible - pour sortir d'une situation difficile, d'arrêter la mise en œuvre des activités, se détendre, de récupérer et de se remettre à la tâche. Le second - un effort de volonté pour vous forcer à faire ce que vous voulez. Comme indiqué par l'un des pilotes: « » La chose principale - ne laissez pas la situation se développer. Nécessaire impulsion à me tirer volition ensemble. Et rappelez-vous que votre terrain d'entraînement, votre expérience de vol vous aidera « (Sh pilote).

Le degré extrême de la condition gratualnogo est dangereuse parce que le pilote un sentiment d'une force excessive, ce qui conduit soit à détourner l'attention de la tâche, ou pour mener des actions non planifiées, non autorisées. Des sentiments semblables surviennent après un long vol de formation d'un instrument en double avec panne simulée du vol primaire et instruments de navigation. Après « vol primaire d'instructeur » d'inclusion » et les instruments de navigation semble étonnamment simple définition de l'avion et son vol. « Attention » Libération » consacrée à ces cas, les choses loin du vol, par exemple, des rêves sur les vacances à venir « (pilote V.)

Intensive état gratualnoe chose très délicate, parce qu'il porte un pilote, tout cela semble facile et abordable. Par conséquent, la chose principale ici - à reconnaître leur état, pour déterminer la force du sentiment de légèreté et de puissance est excessive, inadéquate, et la volonté de revenir à la tâche. Le conseil le plus judicieux donnée par l'un de la situation des pilotes trop facilement conduit à la détente, qui se heurte à des difficultés. Par conséquent, je crois que les expériences et les sentiments de la déclaration doivent être laissées à l'époque post-vol.

Liens utiles:

Avia.pro

.

Meilleur dans le monde de l'aviation

à l'étage