Les Houthis ont heurté un pétrolier naviguant entre la Russie et la Chine

nouvelles

Les Houthis ont heurté un pétrolier naviguant entre la Russie et la Chine

Dans la nuit du 18 mai, dans la mer Rouge, les Houthis du Yémen ont abattu un pétrolier appelé Wind, qui naviguait de Novorossiysk vers la Chine. Cela a été rapporté par le commandement américain pour le Moyen-Orient.

Selon l'armée américaine, le pétrolier, immatriculé sous pavillon panaméen et appartenant à une société grecque, a été attaqué par un missile balistique antinavire tiré depuis le Yémen. Le missile a endommagé les cloisons du navire, provoquant une inondation et une perte de contrôle temporaire.

Les navires de la coalition se sont précipités pour aider le pétrolier sinistré, mais aucune aide n'a été nécessaire : l'équipage a réussi à faire face aux dégâts, à reprendre le contrôle et à continuer de se déplacer par ses propres moyens. Aucun membre de l'équipage n'a été blessé.

Le CENTCOM (Commandement central américain) a condamné l'attaque, affirmant que les actions des Houthis soutenus par l'Iran menaçaient la stabilité régionale et mettaient en danger la vie des marins dans la mer Rouge et le golfe d'Aden.

L’incident du pétrolier Wind a une fois de plus attiré l’attention sur la situation instable dans la région. Des questions demeurent quant aux motivations des Houthis qui ont décidé d’attaquer un navire grec battant pavillon panaméen, qui n’avait aucun lien avec Israël.

.

Blogue et articles

à l'étage