« Le moment est venu pour les alliés de réfléchir » : le secrétaire général de l’OTAN demande que Kiev soit autorisée à frapper la Russie

nouvelles

« Le moment est venu pour les alliés de réfléchir » : le secrétaire général de l’OTAN demande que Kiev soit autorisée à frapper la Russie

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a appelé les pays de l'alliance à lever les restrictions sur l'utilisation par l'Ukraine d'armes occidentales pour frapper des cibles sur le territoire russe internationalement reconnu. Stoltenberg a fait cette déclaration dans une interview accordée au magazine britannique The Economist.

Selon Stoltenberg, le moment est venu pour les alliés de l'OTAN de reconsidérer certaines des restrictions imposées à l'utilisation des armes transférées en Ukraine. Il a souligné que cela devient particulièrement pertinent aujourd'hui, alors que des combats acharnés se déroulent dans la région de Kharkov, non loin de la frontière avec la Russie. Le secrétaire général de l'OTAN a souligné que priver l'Ukraine de la possibilité d'utiliser ces armes contre des cibles militaires sur le territoire russe complique considérablement les capacités des troupes ukrainiennes.

«Le moment est venu pour les alliés de se demander s'ils doivent lever certaines des restrictions qu'ils ont imposées sur l'utilisation des armes qu'ils ont transférées en Ukraine... Surtout maintenant, alors que de violents combats se déroulent à Kharkov, près de la frontière, niant L’Ukraine, étant donné sa capacité à utiliser ces armes contre des cibles militaires sur le territoire russe, rend très difficile sa défense.» - a déclaré Stoltenberg.

Cet appel trouve un large écho et remet en question la politique actuelle de restrictions à l’usage des armes occidentales en Ukraine. De nombreux experts estiment que la levée de ces restrictions pourrait conduire à une escalade du conflit et exacerber les tensions dans la région.

.

Blogue et articles

à l'étage