ZRK "Cube": photo, spécifications, vidéo
autre
ZRK "Cube": photo, spécifications, vidéo

ZRK "Cube": photo, spécifications, vidéo

«Cube» (selon la classification de l'OTAN - SA-6 Gainful (traduit par «rentable»), indice GRAU - 2K12) est un système de défense antimissile anti-aérien soviétique. Il a été créé dans OKB-15 GKAT (qui était à l'époque une branche de l'Institut de recherche scientifique 17, aujourd'hui l'Institut de recherche en ingénierie des instruments du nom de VV Tikhomirov).

L'histoire de la création du "Cube"

La création du complexe "Cube" a débuté conformément à la résolution du Conseil des ministres de l'URSS n ° 817-839 de 18 July 1958. OKB-15 a été nommé principal développeur du système de défense antiaérienne. Essais conjoints 2K12 réalisés sur le site d’essai de Donguz en janvier de l’année 1965 et se poursuivant jusqu’en juin de l’année 1966.

Tests du "Cube"

Sous 1959, le Cube ADMS a réussi le premier test. En conséquence, les graves lacunes suivantes ont été clarifiées:

  • Le mouvement de la caméra avait un mauvais revêtement résistant à la chaleur. Cet inconvénient s'explique par le fait que le titane était utilisé pour la fabrication des chambres. Après les tests, ce métal a été remplacé par de l'acier.
  • Échec de la conception des prises d’air.

En 1961, il a été décidé de remplacer les principaux concepteurs impliqués dans la création de "Cuba". Quoi qu’il en soit, cela n’a pas accéléré les travaux d’amélioration du système de défense aérienne. Entre 1961 et 1963, des roquettes 83 ont été lancées à partir du système de missiles de défense aérienne. Mais seul le lanceur 3 a réussi.

En 1964, la première fusée a été tirée, qui contenait l'ogive. Elle a été abattue par l'IL-28 (à moyenne altitude). Les lancements suivants ont été couronnés de succès.

L'armement du système de défense aérienne SV est entré dans l'année 1967.

Production de systèmes de défense aérienne

Qui était responsable de la production en série de systèmes de missiles de défense aérienne?

  • L'usine mécanique d'Oulianovsk, MREP, s'est engagée dans le développement de systèmes de guidage et de reconnaissance automoteurs 1СXNNXX.
  • Usine de construction de machines nommée d'après MI Kalinin MAP s'est spécialisé dans les lanceurs automoteurs 2P25.
  • L’usine MAP de l’usine de construction de machines de Dolgoprudny était responsable de la création du 3М9 SAM.
  • Le complexe a été fabriqué dans la période allant de 1967 à l'année 1983. Pendant ce temps, plusieurs complexes 600 de diverses modifications ont été créés. Lors des tests et des exercices, plus de mille fusées 4 ont été tirées.

Description du "Cube"

L'ADMS se compose d'un système de guidage et de reconnaissance automoteur SURN 1С91, de quatre lanceurs automoteurs pour le SPU 2P25 et d'un cockpit de visée RGW 9C417. Chaque lanceur dispose de trois SAM 3M9. Les systèmes de lancement et de guidage automoteurs et les lanceurs automoteurs étaient situés sur des châssis à chenilles de type GM, fabriqués par OKB-40, la cabine de réception ciblée se trouvant sur le châssis de la machine ZIL-131. Les machines de chargement et de chargement 2 (TZM), également équipées de missiles 3 3М9М3, ont également été incluses. Les VAN sont situées sur le châssis de la machine ZIL-131 et disposent d’un ascenseur hydraulique spécial conçu pour transférer les missiles sur les pylônes SPN 2P25.

Initialement, le "Cube" a été créé en tant que système de défense aérienne pour couvrir les divisions de fusils motorisés et de chars de l'armée soviétique. Il s’agissait d’un plancher de missile antiaérien, armé du système de défense aérienne 5 CUB.

Les indicateurs techniques du complexe ont permis de détecter des objets aériens ennemis à des distances allant jusqu’à plusieurs kilomètres 65 et de leur bombarder à des distances allant de 4,5 à 23,5 kilomètres dans la zone de hauteur jusqu’à 14 mille. Les cibles principales du système de missiles de défense aérienne Kub étaient les missiles de croisière et les avions à une vitesse maximale de 600 par seconde (sur une trajectoire de collision). La modification Kub-М3 (c’est la dernière) prévoyait le tir de cibles en vol telles que les hélicoptères en vol stationnaire.

Lors de la création du complexe «Cube», les principes de l’aviation ont été utilisés, à savoir le retour maximum avec la taille minimale. Dans sa classe, le système de défense aérienne est devenu l'un des plus compacts.

Lanceur de fonctionnalités et de tâches de conception

Le lanceur automoteur était situé sur le châssis du GM-578, sur les chariots, qui comportaient des guides pour les missiles. 2P25 contient des équipements de navigation et des actionneurs électriques. En outre, l'unité automotrice était équipée d'un dispositif de calcul, de moyens de localisation topographique, d'une unité électrique autonome à turbine à gaz et d'un contrôle de pré-lancement de l'installation par une connexion à l'aide de télécodes. Pour amarrer les missiles avec le lanceur utilisé connecteur 2. Ils étaient dans des missiles. Son ciblage préalable au lancement a été réalisé au moyen de chariots d'armes à feu, traitant les informations reçues de 1C91. La tâche principale de la communication radio-télécode est de fournir à 2P25 les données nécessaires. Calcul du combat de l'installation - trois personnes. Le poids du lanceur automoteur était de 19,5 tonnes.

Caractéristiques du dispositif de fusée

Le système de missile de défense aérienne «Kub» est équipé de la fusée 3М9, qui a été développée selon le schéma «à aile pivotante». Il se distingue de son homologue 3М8 par la présence de volants supplémentaires. Grâce à leur utilisation, les concepteurs ont réussi à réduire les dimensions de l'aile tournante. En outre, l'appareil à gouverner n'a pas besoin de grande puissance. Entraînement hydraulique remarqué sur le pneumatique plus léger.

La tête de radar semi-active auto-guidée 1Б4, située à l'avant de la fusée, a capturé la cible aéroportée dès le départ et en a suivi la fréquence Doppler. Il contenait un système de propulsion combiné. Ogive à fragmentation hautement explosive pesée 57 kilogramme. Le fusible radio à deux canaux Autodiode a donné l’ordre de le saper. Taille de la fusée - 5,8 m, diamètre - 33 cm La roquette collectée a été transportée dans des conteneurs créés en pliant les bras des stabilisateurs.

Dispositif de postcombustion de fusée

Après sa combustion, la charge du générateur de gaz est entrée dans la chambre de post-combustion par les entrées d’air, où la combustion finale du carburant a été effectuée. En même temps, la charge de combustible solide consistait en un sabre 172 kg d'une longueur de 1,7 mètres et d'un diamètre de 29 cm.Le combustible balistique était utilisé pour sa production. Calcul des entrées d'air pour les conditions de travail supersoniques. Lors du lancement de la fusée, toutes les ouvertures des entrées d’air étaient étroitement fermées à l’aide de bouchons en fibre de verre. Le lancement de la fusée a eu lieu sur le site de lancement, avant l’utilisation du moteur principal.

Le départ a duré jusqu'à cinq secondes. La partie interne de la buse, qui tenait le réseau de fibre de verre, après quelques secondes 5-6 a été projetée et la phase de travail de la section de marche a commencé.

Modifications

"Square" 2K12E

Ceci est une version d'exportation créée dans l'année 1971. Les principales différences par rapport à la version de base: un système de reconnaissance de cible modifié, la capacité de travailler sous les tropiques, un niveau modifié d’immunité au bruit.

"Cube-M" 2K12M

Après la mise en service du système de défense antiaérienne 2K12, les travaux de mise au point ont commencé. Dans 1968, le Kub-M RZK 2K12M a été créé. Le complexe mis à niveau pourrait toucher des cibles qui manoeuvraient avec des surcharges allant jusqu'à 5-6 g. Dans le même temps, la limite inférieure de la lésion a été réduite de 100 à 50 m et la portée de la lésion due à l'amélioration du rayonnement a été augmentée de 20%.

"Cube-M1" 2K12M1

Ce complexe mis à niveau est entré en service au cours de l'année 1973. Grâce à ces améliorations, il a été possible d’améliorer la protection de la tête chercheuse contre les interférences, d’élargir les zones de destruction de la cible aéroportée, de réduire le temps de travail d’environ 5, d’améliorer la fiabilité de toutes les installations du complexe. De plus, un fonctionnement intermittent du radar SURN 1C91 est prévu, destiné à contrer les missiles anti-radar du type Shrike AGM-45.

"Cube-M3" 2K12M3

De 1974 à 1975, la modernisation ultérieure du complexe 2K12 a été réalisée. L'ADMS Kub-М3 2K12 М3 est entré en service à la fin de l'année 1976. Par rapport à la version précédente, 2K12М3 se distingue par les bordures étendues de la zone touchée. En outre, il est devenu possible de tirer "après" sur des cibles aériennes à des vitesses pouvant atteindre 300 par seconde. La vitesse moyenne de vol du système de missiles anti-aériens à 700 mètres par seconde a également été augmentée, et la possibilité de frapper des avions manœuvrant avec des surcharges à 8 g est apparue. Parmi les autres améliorations, il convient de souligner l'amélioration de l'immunité au bruit du missile à tête chercheuse, la réduction de la limite proche de la zone touchée, la probabilité accrue de toucher la cible sur 10-15%.

"Cube-M3" 2K12 M3C

Dans 1970-e, il y a eu des développements actifs dans le domaine de la guerre électronique. Les développeurs soviétiques pourraient lutter efficacement contre les systèmes de missiles anti-aériens de type MIM-23 Hawk étrangers. La modification 2K12M3C a été conçue pour réduire la sensibilité de 2K12 à des véhicules ennemis similaires. La nouvelle modification protégeait Smalt de la guerre électronique. Le système de défense aérienne de l'année 1979 est entré en service.

Cube-M3A 2K12M3A

La dernière modification du complexe 2K12 a été effectuée en année 1981. Le complexe a utilisé une nouvelle fusée modifiée 3М9М4 avec le poids de la tête militaire en kilogramme 70, mais le complexe n’a pas été adopté. La principale raison de ce refus est l’adoption du 9K37 Buk, plus prometteur.

"Cube-M4" 2K12M4

Les travaux sur la création d'un nouveau système de missile antiaérien 9K37 "Buk" ont été lancés l'année 1972. Le complexe devait être mis en service dans l'année 1975. Pour accélérer les travaux, l’adoption a été divisée en étapes 2. Le premier concernait l’introduction d’un système de tir automoteur 9А38 équipé de missiles 9М38 dans la coque. Grâce à cette solution, le nombre de canaux cibles a été doublé de 5 à 10, et les missiles prêts au combat de 60 à 75. Sous cette forme, le système de missile de défense aérienne Kub-М4 2412 М4 est entré en service au cours de l'année 1978.

Composition du complexe de batteries Kub-М4 2К12М4 (9К37-1 ЗРК "Buk-1")

  • 1 × SURN 1C91М3 (extrait du système de défense antiaérienne Kub-M3)
  • 4 × SPU 2P25М3 (du système de défense antiaérienne Kub-М3)
  • 1 × SOU 9А38 (du système de défense antimissile Buk) avec des missiles équipés de missiles 3М9М3 ou 9М38.

Le régiment antimissile se composait d'une batterie de contrôle, de cinq batteries de démarrage et d'unités auxiliaires.

Armement et utilisation au combat

Le système de missiles de défense aérienne «Kub» (nom d’exportation «Kvadrat») a été utilisé par l’armée des pays membres du Pacte de Varsovie et livré à de nombreux pays du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie. Il a pris part aux conflits militaires locaux.

A considérablement dépassé l'analogue, a considérablement entravé les capacités de l'armée de l'air et, à l'avenir, son efficacité a été considérablement réduite, une modernisation a été effectuée.

Il est exporté dans plus de quarante pays du monde.

L'unité de contrôle de la batterie du système de missile anti-aérien "Cube" inclus:

  • KBU (cabine de contrôle de combat);
  • altimètre radio mobile PRV-16 “Fiabilité”, stations radar P-44 “Bronya”, P-18 “Malachite”, P-15 “Path”. Le complexe radar permet une détection rapide des cibles aériennes ennemies à une distance de 200 km. KBU a dépassé l'indication de cible SURN.

Utilisation du "Cube" au combat

  • La première utilisation de combat du complexe «Cube» (plus précisément, sa version d'exportation «Square») est le Doomsday War 1973 de l'année. Le système de défense aérienne était utilisé par les troupes syriennes. Selon 64, un avion israélien a été abattu.
  • Utilisé par les troupes syriennes dans le conflit israélo-syrien à la frontière. Selon des sources russes, après huit lancements de missiles, six avions ont été abattus.
  • L’opération de maintien de la paix de la FUNU - les systèmes antimissile anti-aériens syriens «Cube» (avec le C-75), à l’été de 1974, a participé à la destruction de l’avion des Nations Unies (qui effectuait une mission de maintien de la paix) après une violation de vol dans le couloir désigné. Les troupes syriennes ont abattu l'intrus, entraînant la mort d'un membre de l'équipage 9 (des soldats de la paix canadiens). Les débris de l'avion sont tombés près du village de Hell Dimas.
  • Ils ont été utilisés par l'Irak au début des hostilités pendant la guerre Iran-Irak de 1980. Grâce à l'utilisation des complexes Kvadrat, 2K12E a réussi à abattre un avion iranien 21.
  • Dans l'année 1982 - la guerre libanaise.
  • La guerre pour l'indépendance du Sahara occidental entre le Maroc et la Mauritanie au cours de la période 1973-1991 a été utilisée par le Front Polisario. Des SAM ont abattu des avions tels que le Mirage F1 et le F-5 Tiger II.
  • Opération Eldorado Canyon 1986 de l'année - utilisée par les Libyens pour repousser les attaques des Américains.
  • Entre le 1986 et l’année 1987 dans le conflit tchado-libyen.
  • Raids aériens sud-africains - utilisés par l'Angola contre des aéronefs sud-africains.
  • Opération Force délibérée - utilisée par les Serbes de Bosnie. Ensuite, le ZRK a été abattu par un chasseur Falcon combattant F-16 de General Dynamics.
  • Dans 1999, la Yougoslavie était utilisée dans la guerre avec l'OTAN. Selon des sources russes, plusieurs avions de l'OTAN auraient alors été abattus avec l'aide du système de défense aérienne.
  • Pendant la guerre civile en Syrie, la défense aérienne syrienne a attaqué les installations "Kvadrat", "Buk" et d'autres pour contrer l'attaque au missile lancée par la Grande-Bretagne, les États-Unis et la France au 2018. Selon les données du ministère russe de la Défense, le nombre total de missiles de croisière 103 a été utilisé. 71 a été intercepté par des armes de défense aérienne syriennes. Une fusée 21 a été lancée à partir du système de missile Kvadrat, qui a touché les cibles 11. Selon le département de la Défense des États-Unis, aucun des missiles n'a été touché et la plupart des lancements ont eu lieu après que des missiles de croisière eurent touché des cibles.

.
à l'étage