Décollage et l'atterrissage sur les aérodromes enneigées et verglacées, les aéroports
autre
Décollage et l'atterrissage sur les aérodromes enneigées et verglacées, les aéroports

Décollage et l'atterrissage sur les aérodromes enneigées et verglacées, les aéroports

Les avions de passagers sont exploités sur la piste, déneigés et déglacés. Toutefois, dans certains cas, l’avion a évolué sur des voies spécialement préparées et recouvertes de neige. Les décollages de la piste recouverts de glace ou d'une couche de neige dégelée (neige fondue) ne peuvent être effectués qu'en cas de besoin particulier (travaux spéciaux, expéditionnaires, opérations de sauvetage, etc.). Les atterrissages sur des pistes glacées ou enneigées ne sont autorisés que pour de petites valeurs de la composante latérale du vent. La décision d'atterrir sur une piste verglacée ne peut être prise qu'en cas d'absolue nécessité s'il n'est pas possible d'atterrir sur un autre terrain d'aviation. Des instructions spécifiques sur les performances de décollage et d'atterrissage dans les conditions ci-dessus et des restrictions supplémentaires sont données dans les documents officiels.

Les données sur les caractéristiques de changement du passager de l'avion de décollage et d'atterrissage, selon le VPP1 d'état de surface.

Décollage et l'atterrissage sur les aérodromes enneigées et verglacées, aéroports 2

La course au décollage sur la piste couverte de neige roulée, plus longue que la période qui a précédé le béton piste 15%, si la force de la couverture de neige est suffisante pour le décollage de ce type d'appareil et de la couverture de neige pendant le décollage ne soit pas exposé à la destruction significative (jauge de profondeur à 40-50 mm). Si la couverture de neige pendant le décollage est soumis à des dégâts considérables (profondimètre plus 40- 50 mm), la longueur de la piste l'avion est augmentée par une grande quantité.

Gidroglissirovanie. En présence d'eau sur la piste, de la boue ou de neige fondante dans certains cas, peut causer gidroglissirovaniya. Nature gidroglissirovaniya compliqué. La raison de son occurrence est que, lorsque la roue en rotation des forces de la couche liquide stationnaire qui se posent dans ce coin hydrodynamique pression de fluide se sépare de la surface du pneumatique à partir de la surface de la piste de contact. En conséquence, il y a une réduction, voire une perte complète de l'embrayage de frein. La vitesse angulaire de rotation de la roue dans les mêmes gouttes.

Présence gidroglissirovaniya dangereux pour deux raisons principales. Tout d'abord, réduit de façon significative la stabilité directionnelle de l'avion. Deuxièmement, enlever caractéristiques se détériorent. Les hausses les plus importantes arrêtent la distance. De petites perturbations aléatoires dans le gidroglissirovaniya de présence pourraient conduire à rouler sur l'avion avec la piste.

Gidroglissirovaniya Occurrence influencés par un certain nombre de facteurs. En particulier, plus la pression des pneus et le motif en relief sur sa surface et à une vitesse supérieure gidroglissirovanie se pose.

Décollage et l'atterrissage sur les aérodromes enneigées et verglacées, aéroports 3

Pour éviter gidroglissirovaniya nécessaire pour éviter le décollage et l'atterrissage piste, un état qui ne correspond pas aux instructions. Si vous voulez voler sur la piste recouverte d'eau, de neige fondante ou de la boue (dans certaines limites), vous devez vérifier soigneusement l'état des pneus des roues du châssis. Disponibilité de l'huile VG1P favorise les phénomènes de complication susmentionnés.

Utilisation de la libération automatique des roues. Roues de déclenchement automatique devraient être inclus dans tous les cas, sauf pour des courses et de roulage des avions sur la surface de glace lisse. Cette libération automatique sur la course devez désactiver à une vitesse ne dépassant pas 40-50 km / h. Dans tous les autres cas, la désactivation de la libération de freinage automatique ne donne pas un effet positif et peut conduire à la destruction de roues de pneus.

.
à l'étage