MANPADS "Igla"
autre
MANPADS "Igla"

MANPADS "Igla"

«Needle» (index GRAU - 9K38, nom de code pour la défense américaine ou américaine S-18 Grouse (traduit par «Scottish Grouse») - Systèmes de missiles de défense antiaériens portables soviétiques et russes conçus pour frapper des cibles aériennes ennemies volant à basse altitude sur des trajectoires de contre et suivre sous influence fausse interférence thermique Le complexe est entré en service au cours de l'année 1983.

Le Needle est entré en service avec les troupes de la Fédération de Russie, des pays de la CEI et de 1994. Il a commencé à être exporté vers plus de pays de 30, notamment la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Serbie, le Vietnam, la Croatie, la Slovénie, le Monténégro, la Pologne, la Finlande, l'Allemagne et l'Irak. , Inde, Singapour, Malaisie, Corée du Sud, Syrie, Mexique et Brésil.

MANPADS "Igla" photo

La création d'un modèle fondamentalement nouveau du complexe a débuté avec 1971 à Kolomna. Le développeur principal est le KBM du ministère de l'industrie de la défense de l'URSS (le concepteur principal était responsable du projet - SP Invincible). Au même moment, le GOS thermique était développé par LOMO (concepteur en chef - OA Artamonov). Les tâches principales consistaient à créer une fusée présentant une résistance élevée aux contre-mesures et une efficacité de combat élevée (plus parfaite que la génération précédente du type Strela).

Appareil

En général, l’aiguille avait un appareil typique pour les MANPADS. Les principales composantes du complexe:

  • Alimentation 9B238 (masse).
  • 9М39 fusée dans le tube de lancement 9П39;
  • Le mécanisme de déclenchement 9P516-1 avec un interrogateur radar au sol de type «own-alien» 1Л14-1.

La tablette électronique portable 1Л15-1 est utilisée comme outil de ciblage.

Modification "Needle-1"

“Needle-1” (selon la classification de l'OTAN - SA-16 Gimlet (traduit par Gimlet), indice GRAU - 9K310) est une version simplifiée du P3РК. Entré en service en année 1981.

Avantages d'Ingla-1 sur Strela-3:

  • Afin d'améliorer la dynamique de guidage d'un missile anti-aérien guidé avant la réunion, un dispositif supplémentaire a été introduit dans le chercheur thermique, lequel commande de faire pivoter la fusée au début du vol et un commutateur électronique des deux modes "in" / "vers".

  • Pour réduire la traînée aérodynamique, un petit carénage conique a été placé devant le chercheur thermique, qui a été fixé sur les tiges inclinées en 3. Cela forme une sorte de "trépied". Pour améliorer les caractéristiques dynamiques de la fusée, un déstabilisateur a été installé dans un plan perpendiculaire aux gouvernes aérodynamiques. L’utilisation de stabilisateurs de lame, en position de transport, adjacente à la surface latérale de la queue du corps de la fusée, a permis d’utiliser rationnellement le volume de la fusée de lancement, qui était auparavant occupée par des stabilisateurs pliés.

  • Afin de garantir l’inversion post-lancement dans le compartiment de pilotage de la fusée, des moteurs à combustible solide puisés compacts ont été installés. Dans les ogives militaires, les missiles utilisaient des explosifs, caractérisés par un effet explosif accru. Fuse Zour disposait d’un générateur de vortex (capteur à induction), permettant de saper l’ogive lors du passage de la fusée à côté du bord métallique de la cible. Avec un coup direct, l'explosion de l'ogive est produite par un fusible de secours. Un tube contenant un explosif est introduit dans le détonateur afin de transférer la détonation de la charge de l’ogive à la charge du premier générateur d’explosif installé sur le missile antiaérien afin de miner le carburant restant du moteur de croisière.

  • L'unité de lancement du "ami ennemi" 1Л14, qui était responsable du blocage automatique du lancement d'un missile anti-aérien guidé contre une cible amie, a été intégrée à la gâchette. Avec une résolution en azimut de 20-30 degrés 1Л14, il a reconnu les cibles avec une précision minimale de 0,9, ce qui a pratiquement exclu la possibilité de lancer une fusée le long de ses objets. Mais, en raison de la grande largeur du diagramme d'antenne (jusqu'à 70 en élévation et jusqu'à 30 en azimut), et également en raison de la présence des lobes arrière d'un tel diagramme, 1Л14 pourrait voler à proximité de son avion et bloquer la fusée. à l'ennemi. Dans ce cas, le tireur peut désactiver le verrou de démarrage.

  • En ce qui concerne les différences externes, il convient de souligner ici le capot avant conique émoussé du tube de lancement et l'emplacement de l'alimentation et de l'alimentation en angle avec l'axe longitudinal du tube de lancement.

  • Le Needle-1 a complété le PEN (tablette électronique portable) 1Л15-1 par le commandant de l'unité de tir anti-aérien et le premier avec le projet d'instituts de recherche scientifique MO destiné à informer le commandant du compartiment de la situation de l'air environnant dans les kilomètres carrés 25-X25. La présence dans cette case de la cible, à laquelle les bureaux des artilleurs anti-aériens et les points de la structure des sources d’information étaient attachés dans le système de coordonnées rectangulaires, ainsi que la position de la cible aérienne, était affichée sur la tablette en allumant la position de cible correspondante du composant indicateur lumineux. En tant que source d'informations pour la tablette, les points de défense aérienne de la liaison "division-régiment" (radar PPRU-1, PPRU-1 ™, PU-12, PU-12®), "Dôme" ou P-19, sont utilisés sur le chef de l'unité de défense aérienne de la division équipé d'un équipement de télécodage pour la suppression et la transmission d'informations ASPD-U. Un prototype de tablette pourrait fournir une acquisition d'objectif stable à partir de PU-12 ™ à des distances d'au moins 10. La tablette a été attachée au terrain par le commandant de l'unité de mitrailleurs anti-aériens à l'aide d'une boussole sur le point de référence spécifié avec le PU-12M, ce qui garantissait la réception des coordonnées de cibles aériennes avec une précision non inférieure à celle des mètres 1000 dans la gamme des degrés 5-25 en azimut. Les erreurs de désignation de cible sans tablette (émises via un radiotéléphone depuis le panneau de commande PU-12 pour indiquer la direction au cardinal de l’ennemi sur les points cardinaux par rapport au point debout de PU-12M) allaient jusqu’à 5 en distance et jusqu’à 40 en azimut. La tablette reflétait jusqu’à des cibles 4 avec des marques de leur nationalité, ainsi que le déroulement du vol de l’objet par rapport à la position des tireurs anti-aériens.

MANPADS "Aiguille" caractéristiques

Les avantages du système de missile antiaérien portable Igla par rapport au Igla-1

  • Augmentation de la portée de destruction des cibles aériennes sur une trajectoire de collision en raison de la sensibilité accrue de la tête de guidage du missile avant le lancement. La possibilité de destruction de cibles ailées.

  • La possibilité de se battre sur les terrains de rattrapage et à venir avec des cibles aériennes prometteuses et modernes dans les conditions de leur utilisation d'interférences thermiques artificielles, créant un dispositif crucial.

  • Un mécanisme de déclenchement unique permettant de lancer et de guider la cible des missiles du complexe d’Igla et d’Igla-1.

  • Le guidage ne se fait pas directement dans un moteur durable, ni dans le reste de la carrosserie, ni dans l'utilisation de carburant non dépensé pour exploser.

  • Tablette électronique pour la présélection d'objectifs aériens à l'aide de flèches et de commandant, ce qui élimine le risque d'apparition soudaine de cibles. En raison du début plus tôt de la bataille fournit une plus grande portée de tir.

  • Un fusible sans contact dépasse largement les options étrangères, car il fonctionne sur une cible métallique, ce qui élimine tout type de fausses cibles éjectées en grande quantité et rapidement, créant ainsi un nuage physique dense (nécessitant une nouvelle capture de la cible) qui va très vite, en particulier. le rideau se pose directement entre la cible et la fusée (paquets de feuilles pour aveugler une station radar, ainsi que pour effectuer physiquement d'autres bandes de fréquences, mais leur effet sera de courte durée, car la cible est capable de evrirovat avec une forte surcharge, interférant constamment des pièges à infrarouges, des réflecteurs supplémentaires, interférence optique provenant de diverses sources). Dans le cas de tirs sur des cibles non métalliques, il est important de se débarrasser des avions d’assaut, qui tirent directement avec des munitions de grande puissance et de faible valeur, et de ne pas abattre des UAV en plastique à faible vitesse avec une efficacité presque équivalente.

L’utilisation du thermo-chercheur moderne avec refroidissement a permis de réduire la traînée aérodynamique au moyen d’une structure en forme d’aiguille gracieuse, plutôt qu’un «trépied» utilisé sur la fusée Ingla-1. Les experts de KBM ont inventé une telle solution technique avant que des informations sur l’utilisation de «l’aiguille» aérodynamique sur la fusée de fabrication américaine Trident-1 ne soient disponibles en accès libre.

MANPADS "Aiguille" modification

Le complexe prévoyait la destruction de cibles aériennes sur les parcours de rattrapage et de front, la prise de vue à des intervalles de temps à partir de 0,3 et davantage d’interférences thermiques avec la puissance de rayonnement totale dépassant la puissance de rayonnement cible jusqu’à X fois. Lors de la prise de vues avec des bruits thermiques sur les parcours de rattrapage et en sens inverse avec des volées ou individuellement (jusqu’à 6 dans une salve), la probabilité moyenne de toucher une cible aérienne par un 6М9 SAM au-dessus d’une zone de survol - 39 lors d’un tir vers le 0,24 et lorsqu’il tire vers vous. «Needle-0,31» est pratiquement inutilisable dans de telles conditions.

La principale différence externe du système de missile antiaérien portable Igla réside dans la partie avant conique en expansion du tube de lancement.

Modification "Aiguille-S"

Igla-S (selon le classement de l'OTAN et des États-Unis de défense - S4-24 Grinch, indice GRAU - 9K338) est la combinaison réussie des systèmes Igla-D et Igla-N avec de nombreuses améliorations techniques. Les ingénieurs avaient augmenté la masse de l'ogive, la possibilité de tirer sur des cibles aériennes telles que les UC à basse altitude et les UAV. La probabilité de toucher la cible - 0,8 - 0,9. En 2001, le complexe a réussi les tests d'état. Il est entré en service l'année 2002.

Equipement optionnel

Support-launcher (OPU) "Dzhigit"

Le principal avantage de l'unité de lancement pilote "Dzhigit" réside dans la possibilité de lancer des missiles en un seul coup. Le centre de contrôle est équipé de lanceurs 2 «s Igla», de moyens de maintenance et de diagnostic propres, d’une indication préliminaire externe «ami-ennemi» et de moyens d’entraînement.

MANPADS "Aiguille" 4343

Avec un lancement de missiles à salve, la probabilité de toucher une cible augmente en moyenne une fois et demie.

Set "Sagittaire"

Il est utilisé pour le lancement unique, séquentiel à distance et automatisé de missiles «Igla» de divers transporteurs aériens, maritimes et terrestres.

Lorsqu'ils sont placés sur 2 et plusieurs modules, il est possible de lancer des missiles 2 sur une cible aérienne.

Autres modifications:

  • Needle-D est une option pour les forces aéroportées avec un tube de lancement démontable.

  • Needle-In - pour armer l'équipement au sol et les hélicoptères. Ajout d'un bloc qui offre la possibilité d'une opération conjointe de deux missiles.

  • Needle-N - est utilisé un nouveau système de défense antimissile, avec une ogive plus puissante, augmentant considérablement les chances de destruction des cibles ennemies.

  • Needle-1M, "336-24" - modifications de la production ukrainienne d'Igla, Igla-1 MANPADS avec un détecteur de missile modifié (immunité et portée accrues contre le bruit). Fabricant - "Ukroboronservis."

Demande de Combat

Interrogateur radar sous la forme d'une superstructure en forme de "C" utilisée par l'armée de l'air slovaque, équipée de MANPADS Igla.

Au cours de la guerre civile en El Salvador, des partisans de la FNFM ont abattu un avion de soutien au feu AC-47 et un avion d’attaque A-37 utilisant les systèmes de défense antiaérienne Igla. Craignant les MANPADS, l’aviation d’El Salvador a effectué un vol à basse altitude, où l’appareil a été soumis à une autre menace: la destruction à l’aide d’armes légères.

MANPADS "Igla" photo

Pendant la guerre civile, des combattants de l'armée du peuple sandiniste au Nicaragua ont tiré d'un MANPADS Igla sur un avion cargo DC-6 qui a largué des armes aux militants de Contra.

Au cours de l'opération Desert Storm (année 1991), quatre aéronefs Harrier ont été abattus. De plus, un F-16C a été détruit.

Pendant la guerre de Bosnie, les Serbes ont abattu un chasseur Mirage-2000RN des MANPADS d’Igla.

À la chute de 1995, des troupes indiennes sont sorties des MANPADS d'Igla contre l'hélicoptère pakistanais SA.316 Lama. En conséquence, plusieurs militaires de haut rang ont été tués.

Au cours de la guerre du Karabakh, les combattants 2 Azeri MiG-21 ont été abattus par XGUM "Igla".

En Tchétchénie, des hélicoptères russes 4 (selon d'autres sources 6), notamment le Mi-8 avec une commission de l'état-major général (parmi les victimes figurent des membres de 13, dont 2 est le général), et un autre Mi-8, portant des responsables Parmi les morts se trouvait le vice-ministre de l'Intérieur de la Fédération de Russie, M. Rudchenko, le commandant adjoint des troupes internes (N. Goridov) et, probablement, le Mi-26 portant l'armée (116 des morts).

En Géorgie, les Wahhabites ont acheté l'intégralité du XPIX MANPADS "Igla". À 8, 2003 de Igla MANPADS, des militants, ont été saisis, plusieurs organisateurs d’attaques d’hélicoptères ont été arrêtés et tués. En 3, le dernier "Needle" leur a été confisqué.

L’Irak utilise les MANPADS Igla depuis 2003 pour s’opposer aux forces de la coalition. On sait qu'à la chute de 2003, le Black Hawk UH-60, appartenant aux Américains, a été abattu.

En hiver, 2014 des MANPADS a abattu un hélicoptère militaire égyptien dans la région du Sinaï. La responsabilité de l'attaque incombe au groupe "Jamaat Ansar Beit al-Magdis".

Au cours de la guerre civile en Syrie, au moins deux aéronefs ont été abattus (hélicoptère Mi-17 et bombardier Su-24).

Conflit armé à l'est de l'Ukraine. Il était utilisé par les rebelles du LC et de la RDP contre les forces armées ukrainiennes.

À l'automne de 2014, grâce à son aide, l'armée azerbaïdjanaise a abattu un hélicoptère arménien Mi-24 dans la région de la ligne de contact des troupes (vol d'entraînement).

MANPADS "Aiguille" 43434

Au printemps de 2016, l’armée Amian a abattu un hélicoptère azerbaïdjanais Mi-24 (en vol de combat) dans la zone de la ligne de contact des troupes.

Au milieu du printemps de 2016, les formations armées du PKK kurde ont été touchées par un MANPADS sur un hélicoptère turc AH-1W, Super Cobra.

MANPADS "Igla" dans les films et les jeux informatiques:

  • Battlefield 2 (nommé "aiguille").

  • Battlefield 3 (appelé SA-18 "Aiguille").

  • Battlefield 4 (nommé exactement comme dans la partie précédente).

  • Ka-52 Team Alligator.

  • Xenus: Point d'ébullition (appelé Igla MANPADS)

  • Arma 2 (Igla MANPADS).

  • Warface (SA-16).

En outre, «The Needle» est mentionné dans l'une des séries de la série télévisée russe «Truckers», dans laquelle les personnages principaux transportent des boîtes contenant ces armes, déguisées en profilés pour fenêtres en PVC.

Les caractéristiques de performance

Comparons les principaux indicateurs de la version principale de «Needle», ainsi que de sa version simplifiée et du célèbre American Stinger MANPADS, également apparus en service dans les 1980.

9K310 Needle-1

9K38 "Aiguille"

FIM-92C “Stinger”

Poids brut du véhicule, kg

39

39

42

Ogive poids, kg

1,1

1,1

3

Portée maximale, km

5

5,2

4,5

Vitesse maximale des fusées, km / h

2160

2052

2700

Si vous croyez que ces indicateurs, au moment de l'apparition, les Stinger se distinguent par une puissance élevée et une fusée plus rapide. Mais il convient de noter que le contrôle des incendies au moyen d’une tablette électronique n’était pas prévu par les ingénieurs américains. La tête chercheuse de Stinger était également équipée d'un système de lutte contre les pièges à chaleur, mais elle était généralement réalisée avec des systèmes de traitement de l'information complexes.

Sur le plan militaire, les MANPADS peuvent être considérés comme équivalents, même si personne n’a encore réussi à déclencher une guerre civile ou à renverser le cours d’une campagne militaire avec l’aide d’un seul Stinger.

Il est à noter que la facilité d’opération et d’assimilation des MANPADS américains et nationaux découle du fait qu’ils étaient au départ considérés comme un moyen de mener des opérations spéciales et de mener une guerre de guérilla.

Les Bloupiles MANPADS britanniques ont démontré l’approche opposée. Il a surpassé tous les analogues en matière d'immunité au bruit et était par tous les temps. Mais il avait un programme de formation plus complexe et plus long pour les ingénieurs de fusée, qui devaient avoir un niveau de qualification approprié et le maintenir constamment au niveau approprié.

Le système de défense antiaérien portable Igla est devenu une réalisation importante de l'industrie nationale et jouit à juste titre d'une grande popularité (la plupart des pays qui n'ont pas acheté Stinger ont choisi l'igloo).

Mais maintenant, ce développement devient obsolète.

Depuis 2014, les nouveaux MANPADS «Verba» sont entrés en service. Selon les experts, ce système s'inscrit dans le prolongement des décisions prises dans «l'aiguille». Il s'agit donc d'une nouvelle confirmation que les qualités requises ont été intégrées au complexe des 80. Oui, et "igloo-S" n'envisage pas de se retirer de la production.

.
à l'étage