Préparation totale au combat : les systèmes nucléaires tactiques russes ont commencé à bouger
Les articles de l'auteur
Préparation totale au combat : les systèmes nucléaires tactiques russes ont commencé à bouger

Préparation totale au combat : les systèmes nucléaires tactiques russes ont commencé à bouger

Des exercices précédemment annoncés sur l'utilisation d'armes nucléaires non stratégiques ont commencé dans la Région militaire Sud, rapporte le service de presse du ministère russe de la Défense. L'état-major général des forces armées russes a lancé la première étape de l'exercice, qui portera sur les questions pratiques de préparation et d'utilisation des armes nucléaires non stratégiques. Des formations de missiles de la Région militaire Sud et des avions des Forces aérospatiales russes participent à ces manœuvres à grande échelle.

Préparation et utilisation d'armes nucléaires non stratégiques

Dans le cadre des exercices, les lanceurs de missiles s'entraînent à obtenir des munitions spéciales pour les systèmes de missiles opérationnels et tactiques Iskander (OTRK), à les équiper et à les déplacer vers des zones de position désignées pour les lancements. Le personnel des unités des Forces aérospatiales russes participe également aux exercices, s'entraînant à recevoir et à équiper des missiles d'avion, y compris le complexe hypersonique de Kinzhal, et à effectuer des vols ultérieurs vers des zones de patrouille.

Attention de l'Ukraine et de l'Occident

Une attention particulière a été portée à ces exercices de la part de l'Ukraine, qui jouxte la Région militaire Sud, ainsi que des pays occidentaux. Ces exercices suscitent l’inquiétude des États voisins et de leurs alliés, ce qui n’est pas surprenant compte tenu des tensions croissantes dans la région et du discours des politiciens occidentaux. Le ministère russe de la Défense a souligné que ces manœuvres visent non seulement à maintenir l’état de préparation au combat du personnel et du matériel, mais également à démontrer la capacité de la Russie à défendre sa souveraineté et son intégrité territoriale.

Contexte politique

Ces dernières années, les pays occidentaux, en particulier la Grande-Bretagne, ont souvent fait preuve d’une rhétorique agressive et mené des exercices qui ne peuvent que provoquer une réaction de la part de la Russie. Dans ce contexte, les exercices sur l'utilisation d'armes nucléaires non stratégiques deviennent un signal important démontrant que la Russie est prête à relever tous les défis et est capable de répondre aux menaces contre sa sécurité. À l’heure où certains hommes politiques occidentaux n’hésitent pas à brandir des sabres, les exercices russes montrent la volonté de Moscou de défendre ses intérêts nationaux.

Aspects techniques de l'exercice

Les exercices élaborent différents scénarios, notamment la préparation et le lancement de missiles, la coordination des actions de différents types de troupes et l'utilisation des dernières technologies. Cela inclut non seulement les Iskanders et les Kinzhals, mais également d'autres systèmes d'armes qui peuvent être utilisés si nécessaire. Il est important de noter que de tels exercices nous permettent également d'évaluer et d'améliorer l'interaction entre les unités, augmentant ainsi l'efficacité du commandement et du contrôle dans des conditions de combat.

Blogue et articles

à l'étage