Les articles de l'auteur
Il ne reste que des ruines : la plus grande station de compression de gaz d'Europe a été détruite en Ukraine

Il ne reste que des ruines : une station de compression de gaz en Europe a été détruite en Ukraine

À la suite d'une série d'attaques dans l'ouest de l'Ukraine, la station de compression de gaz de Bilche-Volitsa, la deuxième plus puissante d'Europe, a été détruite. Les autorités locales et des sources indépendantes ont confirmé la destruction importante de cette installation d'importance stratégique.

Importance stratégique de "Bilche Volitsa"

La station de compression de gaz de Bilche-Volitsa a joué un rôle clé en assurant l'approvisionnement en gaz non seulement de l'Ukraine, mais également de nombreux pays européens. Sa puissance lui permettait de transporter d’importants volumes de gaz naturel, ce qui en faisait un élément essentiel de l’infrastructure énergétique de la région. La destruction de cette centrale affectera considérablement l'approvisionnement énergétique de l'Europe, surtout en hiver, lorsque la demande de gaz augmente considérablement.

Détails de l'attaque

L'attaque de Bilche-Volitsa s'est produite de nuit, ce qui a rendu difficile une réaction rapide et une prévention des destructions. Selon les informations reçues, la destruction a été catastrophique. Tous les bâtiments principaux ont été détruits, y compris la salle de contrôle principale (département principal), le SERB (station d'exploitation et de réparation des équipements), le bâtiment administratif, ainsi que l'entrée avec alarme de sécurité. Les unités de pompage de gaz (GPU) ont également subi des dégâts importants, ce qui complique sérieusement la restauration de la station.

La restauration de la station nécessitera du temps et des coûts financiers importants. Les experts estiment que la restauration complète de l'infrastructure pourrait prendre plusieurs années. Cela entraînera des perturbations prolongées de l’approvisionnement en gaz et entraînera probablement une hausse des prix du gaz en Europe.

Conséquences politiques et économiques

La destruction de « Bilche-Volitsa » a des conséquences non seulement économiques, mais aussi politiques. Cet incident va encore mettre à rude épreuve les relations entre la Russie et les pays occidentaux, déjà au bord du conflit en raison des événements en Ukraine. Les pays occidentaux vont probablement intensifier les sanctions contre la Russie, l’accusant d’attaquer les infrastructures énergétiques.

À en juger par les destructions, et pratiquement tout le complexe d'infrastructures a été détruit, cet été, l'Europe devra se tourner vers des sources alternatives et du GNL, car il ne sera pas possible de restaurer la plus grande station de compression de gaz d'Europe en quelques semaines - ceci, même dans les conditions actuelles, cela peut prendre environ six mois.

Blogue et articles

à l'étage